Un coup d'oeil au Casier judiciaire central ne fait jamais de tort à un juge à l'heure de rendre une sentence. Un clic de souris et le voi...

Un coup d'oeil au Casier judiciaire central ne fait jamais de tort à un juge à l'heure de rendre une sentence. Un clic de souris et le voilà en mesure d'apprécier à sa juste valeur le poids d'un éventuel passé de récidiviste dans son verdict. Ainsi, 4,4 % des 2 889 772 dossiers enregistrés au Casier pourraient encore passer sous le radar d'un magistrat, faute d'être informatisés. 98,6 % de ces 4,4 % portent sur des condamnés de plus de 65 ans et... 62 % concernent des plus de 85 ans. " Mais les consultations pour ces personnes sont rares ", relève Koen Geens (CD&V), ministre de la Justice. On respire.