"On n'a pas de message ou d'idée qu'il soit mort", a-t-elle affirmé sur le plateau de l'émission "C'est pas tous les jours dimanche" de la chaîne privée RTL-TVi, dont elle était l'une des invités.

Le caporal-chef Jürgen Conings, un policier militaire de 46 ans, probablement armé et donc jugé dangereux, est recherché depuis une semaine, principalement dans la province du Limbourg, d'où il est originaire et où sa voiture a été retrouvée abandonnée le 18 mai avec à l'intérieur quatre lance-roquettes antichar M72 LAW. Il est suspecté de vouloir s'en prendre aux structures de l'État et a menacé de s'attaquer à plusieurs personnalités, dont le virologue Marc Van Ranst.

"C'est très important que l'on" fasse "tout pour le retrouver", a déclaré la ministre CD&V, rappelant qu'il s'agissait d'un "fugitif potentiellement dangereux" et que tous les services de renseignement et de police étaient mobilisés pour cette traque.

Sur la chaîne publique flamande VRT, Mme Verlinden a souligné que la menace posée par Jürgen Conings n'avait pas totalement disparu alors que les recherches pour retrouver ce vétéran de plusieurs missions à l'étranger (en Afghanistan, au Kosovo, en Irak) se poursuivent, principalement dans la province de Limbourg.

Des fouilles ont encore eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Zutendaal et l'armée et la police, aidées d'un hélicoptère, étaient à nouveau à l'oeuvre dimanche à Lanklaar.

"Il n'y a aucune raison de paniquer", a toutefois relativisé la ministre lors de l'émission dominicale De Zevende Dag de la VRT

"On n'a pas de message ou d'idée qu'il soit mort", a-t-elle affirmé sur le plateau de l'émission "C'est pas tous les jours dimanche" de la chaîne privée RTL-TVi, dont elle était l'une des invités. Le caporal-chef Jürgen Conings, un policier militaire de 46 ans, probablement armé et donc jugé dangereux, est recherché depuis une semaine, principalement dans la province du Limbourg, d'où il est originaire et où sa voiture a été retrouvée abandonnée le 18 mai avec à l'intérieur quatre lance-roquettes antichar M72 LAW. Il est suspecté de vouloir s'en prendre aux structures de l'État et a menacé de s'attaquer à plusieurs personnalités, dont le virologue Marc Van Ranst. "C'est très important que l'on" fasse "tout pour le retrouver", a déclaré la ministre CD&V, rappelant qu'il s'agissait d'un "fugitif potentiellement dangereux" et que tous les services de renseignement et de police étaient mobilisés pour cette traque. Sur la chaîne publique flamande VRT, Mme Verlinden a souligné que la menace posée par Jürgen Conings n'avait pas totalement disparu alors que les recherches pour retrouver ce vétéran de plusieurs missions à l'étranger (en Afghanistan, au Kosovo, en Irak) se poursuivent, principalement dans la province de Limbourg. Des fouilles ont encore eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Zutendaal et l'armée et la police, aidées d'un hélicoptère, étaient à nouveau à l'oeuvre dimanche à Lanklaar. "Il n'y a aucune raison de paniquer", a toutefois relativisé la ministre lors de l'émission dominicale De Zevende Dag de la VRT