La liste noire des sites illégaux de jeux de hasard s'est étoffée d'une centaine d'unités (à 269), depuis le début de la pandémie. La CJ...

La liste noire des sites illégaux de jeux de hasard s'est étoffée d'une centaine d'unités (à 269), depuis le début de la pandémie. La CJH (Commission des jeux de hasard) attribue cette hausse à l'accroissement des contrôles durant la crise sanitaire plutôt qu'aux effets de la crise elle-même. Mises à part celles écartées d'office (magistrats, policiers, endettés, etc.), 5 782 personnes ont demandé à être interdites d'accès aux jeux en ligne - légaux -entre mars 2020 et septembre 2021. La CJH assure toutefois n'avoir pas constaté d'augmentation de ces demandes en lien avec la crise sanitaire: elles ont été moins nombreuses entre mars 2020 et 2021 qu'entre mars 2019 et 2020.