Rien n'est confirmé jusqu'à lors mais le bougmestre d'Amay, Jean-Michel Javaux, pourrait être atteint du coronavirus. Il affirme dans un post Facebook : "Je me vois contraint de prendre quelques jours de recul en plein crise, à l'insu de mon plein gré".

Jean-Michel Javaux insiste sur le fait qu'il a "strictement surveillé les consignes médicales (consultations distances) et de santé publique ces derniers jours" en restant confiné à la maison avec sa compagne, "en télétravaillant et en communiquant uniuqement via Facebook, Whatsapp et autres moyens de communication". Malgré toutes ces précautions, "je suis depuis ce matin en observation à l'hopital pour une pneumonie virale", affirme l'ancien co-président d'Ecolo.

"On a bien un doute"

"On verra dans 24 à 48 h la source virale mais bon, on a bien un doute...", poursuit-il. Le bourgmestre d'Amay poursuit en soutenant "le personnel soignant du CHRH et tous les hôpitaux du pays pour tous ceux qui sont en première ligne".

Un appel à suivre les mesures de sécurité

"L'occasion aussi de vous dire à quel point [le personnel soignant] compte sur vous pour respecter les demandes de confinement surtout et leurs futurs appels éventuels pour du matériel (comme des blouses de protection style tabliers de salle d'op ,par exemple)", insiste l'écologiste.

Il conclut son post par : "Prenez bien soin de vous, de vos familles, de vos voisins, à distance, et des autres. En vous protégeant, vous les protégez".

Chères amies, chers amis, dans la rubrique «ça n’arrive pas qu’aux autres et svp prenez soin de vous, de vos familles et...

Geplaatst door Jean-Michel Javaux op Zondag 22 maart 2020
Rien n'est confirmé jusqu'à lors mais le bougmestre d'Amay, Jean-Michel Javaux, pourrait être atteint du coronavirus. Il affirme dans un post Facebook : "Je me vois contraint de prendre quelques jours de recul en plein crise, à l'insu de mon plein gré". Jean-Michel Javaux insiste sur le fait qu'il a "strictement surveillé les consignes médicales (consultations distances) et de santé publique ces derniers jours" en restant confiné à la maison avec sa compagne, "en télétravaillant et en communiquant uniuqement via Facebook, Whatsapp et autres moyens de communication". Malgré toutes ces précautions, "je suis depuis ce matin en observation à l'hopital pour une pneumonie virale", affirme l'ancien co-président d'Ecolo. "On verra dans 24 à 48 h la source virale mais bon, on a bien un doute...", poursuit-il. Le bourgmestre d'Amay poursuit en soutenant "le personnel soignant du CHRH et tous les hôpitaux du pays pour tous ceux qui sont en première ligne". "L'occasion aussi de vous dire à quel point [le personnel soignant] compte sur vous pour respecter les demandes de confinement surtout et leurs futurs appels éventuels pour du matériel (comme des blouses de protection style tabliers de salle d'op ,par exemple)", insiste l'écologiste. Il conclut son post par : "Prenez bien soin de vous, de vos familles, de vos voisins, à distance, et des autres. En vous protégeant, vous les protégez".