"Il ne s'agit pas d'une marche blanche, même si on reste dans le même esprit", explique Jean-Denis Lejeune. "Depuis l'annonce de la libération de Michelle Martin, on assiste à un élan populaire, nous recevons beaucoup de soutiens, mais nous constatons également une grande frustration chez les gens." "L'objectif de cette marche est de permettre aux gens d'évacuer cette frustration, tout en faisant passer un message à nos dirigeants. Cette marche devra se faire dans la sérénité et la dignité", a-t-il ajouté. La marche se déroulera le dimanche 19 août, dans l'après-midi, à Bruxelles. L'itinéraire n'est pas encore défini.

Avec Belga

"Il ne s'agit pas d'une marche blanche, même si on reste dans le même esprit", explique Jean-Denis Lejeune. "Depuis l'annonce de la libération de Michelle Martin, on assiste à un élan populaire, nous recevons beaucoup de soutiens, mais nous constatons également une grande frustration chez les gens." "L'objectif de cette marche est de permettre aux gens d'évacuer cette frustration, tout en faisant passer un message à nos dirigeants. Cette marche devra se faire dans la sérénité et la dignité", a-t-il ajouté. La marche se déroulera le dimanche 19 août, dans l'après-midi, à Bruxelles. L'itinéraire n'est pas encore défini. Avec Belga