M. Jambon (N-VA) ceint ainsi à nouveau l'écharpe mayorale qu'il avait conquise à Brasschaat (au nord d'Anvers) lors du scrutin communal d'octobre 2012 et à laquelle il avait dû renoncer en devenant ministre dans l'équipe Michel 1er. Il avait eu deux successeurs (tous issus du parti nationaliste): Koen Verberck dans un premier temps, jusqu'à son départ dans le secteur privé l'été dernier, puis Philip Cools.

La démission des ministres fédéraux N-VA le 9 décembre dernier a permis à M. Jambon de récupérer son poste de bourgmestre, à la tête d'une coalition N-VA et Open Vld pour la législature 2018-2024.

Après d'autres vagues de prestations de serment la semaine dernière, il ne reste plus que trois communes de la province d'Anvers dont le futur bourgmestre n'a pas encore prêté serment: Anvers, où le président de la N-VA, Bart De Wever, se succédera à lui-même en vertu d'un accord de majorité conclu la semaine dernière avec le sp.a et l'Open Vld, Borsbeek et Heist-op-den-Berg.

M. Jambon (N-VA) ceint ainsi à nouveau l'écharpe mayorale qu'il avait conquise à Brasschaat (au nord d'Anvers) lors du scrutin communal d'octobre 2012 et à laquelle il avait dû renoncer en devenant ministre dans l'équipe Michel 1er. Il avait eu deux successeurs (tous issus du parti nationaliste): Koen Verberck dans un premier temps, jusqu'à son départ dans le secteur privé l'été dernier, puis Philip Cools. La démission des ministres fédéraux N-VA le 9 décembre dernier a permis à M. Jambon de récupérer son poste de bourgmestre, à la tête d'une coalition N-VA et Open Vld pour la législature 2018-2024. Après d'autres vagues de prestations de serment la semaine dernière, il ne reste plus que trois communes de la province d'Anvers dont le futur bourgmestre n'a pas encore prêté serment: Anvers, où le président de la N-VA, Bart De Wever, se succédera à lui-même en vertu d'un accord de majorité conclu la semaine dernière avec le sp.a et l'Open Vld, Borsbeek et Heist-op-den-Berg.