Les détenus exigent que le système des visites, suspendu à la suite de la grève dans les prisons du sud du pays, soit rétabli. Selon le délégué syndical, certains détenus qui ont refusé de regagner leur cellule seraient en possession d'armes artisanales. Vers 18h00, la situation n'avait pas évolué.

Les détenus exigent que le système des visites, suspendu à la suite de la grève dans les prisons du sud du pays, soit rétabli. Selon le délégué syndical, certains détenus qui ont refusé de regagner leur cellule seraient en possession d'armes artisanales. Vers 18h00, la situation n'avait pas évolué.