"Elle pourra, par cette fonction, poursuivre sa mission en faveur des droits des femmes et de l'égalité des chances jusqu'au terme de la législature, tout en assumant sa fonction de bourgmestre de Flemalle", ont-ils annoncé dans un communiqué commun.

Mme Simonis avait hérité en juillet 2014 du portefeuille de la Jeunesse et de l'Egalité des chances au sein du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, tout étant bourgmestre empêchée de Flémalle.

Elle s'était engagée, lors de la campagne pour le scrutin communal du 14 octobre dernier, à ceindre l'écharpe de bourgmestre si les citoyens flémallois lui faisaient confiance. La liste PS a obtenu une majorité absolue dans cette commune proche de Liège.

"Isabelle Simonis deviendra donc bourgmestre le 3 décembre prochain, comme elle s'y est engagée", ont souligné MM. Di Rupo et Demotte.

Elle exercera sa fonction de déléguée aux droits des femmes et à l'égalité des chances à titre gratuit.

Elle sera fonctionnellement rattachée au ministre-président francophone. Elle s'appuiera sur une cellule spécifique créée au sein de M. Demotte pour assumer cette tâche. C'est elle qui sera en charge des relations avec les acteurs de la société civile, précise le communiqué.

Mme Simonis ne sera pas remplacée comme ministre. Mais le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, prendra en charge l'enseignement de promotion sociale. Le ministre de l'Aide à la Jeunesse, Rachid Madrane, reprendra lui le secteur de la jeunesse, ont encore indiqué MM. Di Rupo et Demotte.

Ils ont salué le "travail remarquable" réalisé depuis sa désignation en juillet 2014, par Mme Simonis et son équipe, expliquant qu'il avait été reconnu par l'ensemble des acteurs de terrain.

La semaine dernière, le Conseil des femmes francophones de Belgique et les 65 associations qu'il représente soulignaient, dans un courrier adressé au président du PS, la très grande qualité de ce travail.

C'est "sensibles aux arguments évoqués par les associations" que M. Ri Rupo et Demotte ont proposé la désignation d'Isabelle Simonis à cette nouvelle fonction, ont-ils expliqué.

"Elle pourra, par cette fonction, poursuivre sa mission en faveur des droits des femmes et de l'égalité des chances jusqu'au terme de la législature, tout en assumant sa fonction de bourgmestre de Flemalle", ont-ils annoncé dans un communiqué commun. Mme Simonis avait hérité en juillet 2014 du portefeuille de la Jeunesse et de l'Egalité des chances au sein du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, tout étant bourgmestre empêchée de Flémalle. Elle s'était engagée, lors de la campagne pour le scrutin communal du 14 octobre dernier, à ceindre l'écharpe de bourgmestre si les citoyens flémallois lui faisaient confiance. La liste PS a obtenu une majorité absolue dans cette commune proche de Liège. "Isabelle Simonis deviendra donc bourgmestre le 3 décembre prochain, comme elle s'y est engagée", ont souligné MM. Di Rupo et Demotte. Elle exercera sa fonction de déléguée aux droits des femmes et à l'égalité des chances à titre gratuit. Elle sera fonctionnellement rattachée au ministre-président francophone. Elle s'appuiera sur une cellule spécifique créée au sein de M. Demotte pour assumer cette tâche. C'est elle qui sera en charge des relations avec les acteurs de la société civile, précise le communiqué. Mme Simonis ne sera pas remplacée comme ministre. Mais le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, prendra en charge l'enseignement de promotion sociale. Le ministre de l'Aide à la Jeunesse, Rachid Madrane, reprendra lui le secteur de la jeunesse, ont encore indiqué MM. Di Rupo et Demotte. Ils ont salué le "travail remarquable" réalisé depuis sa désignation en juillet 2014, par Mme Simonis et son équipe, expliquant qu'il avait été reconnu par l'ensemble des acteurs de terrain. La semaine dernière, le Conseil des femmes francophones de Belgique et les 65 associations qu'il représente soulignaient, dans un courrier adressé au président du PS, la très grande qualité de ce travail. C'est "sensibles aux arguments évoqués par les associations" que M. Ri Rupo et Demotte ont proposé la désignation d'Isabelle Simonis à cette nouvelle fonction, ont-ils expliqué.