Plan catastrophe déclenché à Saint-Trond, cent caves inondées à Lanaken

Un plan catastrophe a été déclenché dans la ville de Saint-Trond, en province de Limbourg, en raison des fortes pluies, a confirmé le bourgmestre faisant fonction, Jelle Engelbosch (N-VA). Des centaines d'appels ont été reçus par les pompiers, pour des garages et caves inondées dans la province.

Les précipitations ont causé des inondations en divers lieu dans la province du Limbourg. Les rues du centre-ville de Saint-Trond, mais aussi d'entités avoisinantes ont été sous eaux. "Le plan catastrophe communal a été tout juste approuvé et sera coordonné par la caserne des pompiers. Plus d'une centaine d'appels ont été reçus", a indiqué M. Engelbosch. "Nous sommes à pied d'oeuvre pour évacuer l'eau. De l'aide vient aussi d'autres postes qui sont en route avec d'autres équipes d'intervention et des pompes".

Belga
© Belga

A l'ouest de la province, la zone de secours a aussi reçus plus de 300 appels vers 19h30 en raison des intempéries, principalement pour Lanaken, Bilzen, Genk et Houthalen-Helchteren. A Lanaken, une centaine de caves étaient sous eaux. "Les pompiers et les services techniques mettent tout en oeuvre pour offrir de l'assistance. Les voisins aussi témoignent d'humanité, ce dont nous sommes reconnaissants", a commenté le bourgmestre Marino Keulen (Open Vld) .

Mardi soir, les provinces des Brabants wallon et flamand ont aussi constaté des inondations dans diverses communes nécessitant le secours des pompiers. Aux Pays-Bas, dans la province du Limbourg, voisine à la Belgique, les précipitations ont aussi causé une montée des eaux.

Plusieurs cours d'eau en alerte de crue en Wallonie

Les conditions de passage en phase d'alerte de crue sont atteintes pour plusieurs cours d'eau en Wallonie, annonce mercredi la direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques sur son site internet. Lors du dernier point sur la situation publié peu avant 9h, les risques de crue concernaient le canal Charleroi-Bruxelles, la Senne, la Dendre, la Gette, la Dyle ainsi que leurs affluents.

Selon les prévisions actuelles, la hausse des niveaux devrait se poursuivre progressivement au cours des prochaines heures, précise encore l'administration. Cette dernière conseille aux riverains de rester à l'écoute des bulletins d'informations météorologiques et hydrologiques, ainsi que de suivre les indications de l'administration communale, des services de secours et de police.

Effondrement de voirie à Lathuy et multiples interventions dans l'est du Brabant wallon

Un effondrement de voirie a été constaté mercredi matin à Lathuy, dans l'entité de Jodoigne, a-t-on appris auprès des pompiers du Brabant wallon, qui restent mobilisés en raison des dégâts causés par les intempéries. Depuis mardi soir, les pompiers ont effectué plus de 360 interventions en raison des intempéries dans le Brabant wallon, a indiqué un dispatcheur de la centrale de secours.

Les sapeurs jodoignois ont été appelés à intervenir mercredi vers 07h30 dans la ruelle Malhomme, où la route s'est effondrée sur une distance de plusieurs mètres. Les zones de Jodoigne et Wavre sont particulièrement affectées par des inondations de maisons, de caves et de chaussées. Les pompiers sont également intervenus à Braine-l'Alleud, Court-Saint-Étienne et Waterloo. Aucun blessé n'a été signalé.

Le trafic ferroviaire perturbé en plusieurs endroits en raison d'inondations

La circulation des trains est perturbée en plusieurs endroits ce mercredi matin en raison des fortes précipitations tombées pendant la nuit. Les gares de Buizingen, Braine-le-Comte et Amay sont aux prises avec des inondations. Des retards et suppressions de train sont possibles, indique la SNCB sur son site web. Les voyageurs sont invités à consulter les horaires en temps réel et les perturbations avant leur départ.

Le trafic ferroviaire est notamment perturbé entre Bruxelles et Hal, en raison d'une inondation dans la gare de Buizingen. Les trains ne s'arrêtent exceptionnellement pas à Hal, mais les voyageurs en provenance ou à destination de Buizingen peuvent emprunter un bus de remplacement entre Lot et Hal, fait savoir la SNCB. Entre La Louvière-Sud et Braine-Le-Comte, les trains L ne roulent pas plus loin qu'Ecaussinnes. Et entre Jurbise et Braine-Le-Comte, les trains L ne roulent pas plus loin que Soignies. La circulation est également dérangée en gare d'Amay, en province de Liège, où des retards ou suppressions de trains ne sont pas exclus.

Leuze-en-Hainaut: une vingtaine d'interventions à la suite des fortes pluies

De très fortes pluies sont tombées mardi soir dans le Hainaut occidental, essentiellement dans la région de Leuze-en-Hainaut où les pompiers sont intervenus à une vingtaine de reprises. Les entités de Tournai et de Bernissart ont aussi été touchées par ces inondations, dans une moindre mesure. On ne déplore aucun blessé.

Pellaines les pieds dans l’eau

Posted by Florentin Corthouts on Tuesday, June 29, 2021

Les services de secours de Wallonie picarde ont été alertés mardi soir, vers 18h30, d'une série d'inondations à la suite des pluies diluviennes qui étaient tombées peu avant. L'entité de Leuze-en-Hainaut, principalement le village de Pipaix, a été frappée par ces fortes pluies soutenues par un vent violent. Rien que dans la région de Leuze, les pompiers sont intervenus à une vingtaine de reprises pour des caves inondées dans des habitations privées, des rues sous eau, des coulées de boue et de nombreux avaloirs bouchés. Dans une moindre mesure, le Tournaisis a aussi été touché, notamment la localité de Vaulx. Pour les mêmes causes, les pompiers sont aussi intervenus plusieurs fois dans le village de Blaton, dans l'entité de Bernissart. Ces pluies diluviennes ont aussi causé quelques légers accidents de la circulation, sans le moindre blessé.

Une cinquantaine d'habitations inondées à Orp-Jauche

Une cinquantaine d'habitations ont été inondées dans l'entité d'Orp-Jauche, dans le Brabant wallon, a indiqué mercredi matin le bourgmestre Hugues Ghenne, annonçant de nouvelles mesures pour lutter contre les difficultés inhérentes à la situation géographique de la commune.

Belga
© Belga

Les intempéries, qui ont touché l'est de la province du Brabant wallon mardi soir, ont notamment impacté les habitants de l'entité orp-jauchoise. Une cinquantaine des quelque 3.500 habitations que compte la commune ont été submergées par l'eau et les coulées de boue, essentiellement au niveau des caves et des garages. "C'est surtout le village d'Orp-le-Grand qui a été touché. Puisque nous nous trouvons dans une cuvette, nous récoltons les eaux venant de 30 à 40 kilomètres aux alentours. En grande quantité, celle-ci finit par ressortir des égouts et saturer nos cours d'eau, la Petite Gette et le Ry des Corées", explique le bourgmestre. "Ceci étant, nos 12 bassins d'orage ont très bien fonctionné. Nous préparons la construction d'une dizaine de bassins supplémentaires et envisageons la possibilité de réaliser divers travaux permettant de limiter les inconvénients des intempéries, comme le rehaussement de certains trottoirs", poursuit-il.

Une dizaine d'interventions en province de Namur

Les fortes précipitations tombées dans la nuit de mardi à mercredi ont entraîné une dizaine d'interventions dans le nord de la province de Namur, a-t-on appris mercredi.

Les pompiers sont intervenus dans le nord de la province, à Sauvenière, Grand-Leez, Gembloux... "Le plus souvent pour des caves inondées et des coulées de boues sur les routes", a précisé le poste de garde de la zone de secours NAGE. Certaines opérations de nettoyage étaient toujours en cours mercredi matin.

Un plan catastrophe a été déclenché dans la ville de Saint-Trond, en province de Limbourg, en raison des fortes pluies, a confirmé le bourgmestre faisant fonction, Jelle Engelbosch (N-VA). Des centaines d'appels ont été reçus par les pompiers, pour des garages et caves inondées dans la province.Les précipitations ont causé des inondations en divers lieu dans la province du Limbourg. Les rues du centre-ville de Saint-Trond, mais aussi d'entités avoisinantes ont été sous eaux. "Le plan catastrophe communal a été tout juste approuvé et sera coordonné par la caserne des pompiers. Plus d'une centaine d'appels ont été reçus", a indiqué M. Engelbosch. "Nous sommes à pied d'oeuvre pour évacuer l'eau. De l'aide vient aussi d'autres postes qui sont en route avec d'autres équipes d'intervention et des pompes". A l'ouest de la province, la zone de secours a aussi reçus plus de 300 appels vers 19h30 en raison des intempéries, principalement pour Lanaken, Bilzen, Genk et Houthalen-Helchteren. A Lanaken, une centaine de caves étaient sous eaux. "Les pompiers et les services techniques mettent tout en oeuvre pour offrir de l'assistance. Les voisins aussi témoignent d'humanité, ce dont nous sommes reconnaissants", a commenté le bourgmestre Marino Keulen (Open Vld) . Mardi soir, les provinces des Brabants wallon et flamand ont aussi constaté des inondations dans diverses communes nécessitant le secours des pompiers. Aux Pays-Bas, dans la province du Limbourg, voisine à la Belgique, les précipitations ont aussi causé une montée des eaux.Les conditions de passage en phase d'alerte de crue sont atteintes pour plusieurs cours d'eau en Wallonie, annonce mercredi la direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques sur son site internet. Lors du dernier point sur la situation publié peu avant 9h, les risques de crue concernaient le canal Charleroi-Bruxelles, la Senne, la Dendre, la Gette, la Dyle ainsi que leurs affluents.Selon les prévisions actuelles, la hausse des niveaux devrait se poursuivre progressivement au cours des prochaines heures, précise encore l'administration. Cette dernière conseille aux riverains de rester à l'écoute des bulletins d'informations météorologiques et hydrologiques, ainsi que de suivre les indications de l'administration communale, des services de secours et de police. Un effondrement de voirie a été constaté mercredi matin à Lathuy, dans l'entité de Jodoigne, a-t-on appris auprès des pompiers du Brabant wallon, qui restent mobilisés en raison des dégâts causés par les intempéries. Depuis mardi soir, les pompiers ont effectué plus de 360 interventions en raison des intempéries dans le Brabant wallon, a indiqué un dispatcheur de la centrale de secours.Les sapeurs jodoignois ont été appelés à intervenir mercredi vers 07h30 dans la ruelle Malhomme, où la route s'est effondrée sur une distance de plusieurs mètres. Les zones de Jodoigne et Wavre sont particulièrement affectées par des inondations de maisons, de caves et de chaussées. Les pompiers sont également intervenus à Braine-l'Alleud, Court-Saint-Étienne et Waterloo. Aucun blessé n'a été signalé. La circulation des trains est perturbée en plusieurs endroits ce mercredi matin en raison des fortes précipitations tombées pendant la nuit. Les gares de Buizingen, Braine-le-Comte et Amay sont aux prises avec des inondations. Des retards et suppressions de train sont possibles, indique la SNCB sur son site web. Les voyageurs sont invités à consulter les horaires en temps réel et les perturbations avant leur départ.Le trafic ferroviaire est notamment perturbé entre Bruxelles et Hal, en raison d'une inondation dans la gare de Buizingen. Les trains ne s'arrêtent exceptionnellement pas à Hal, mais les voyageurs en provenance ou à destination de Buizingen peuvent emprunter un bus de remplacement entre Lot et Hal, fait savoir la SNCB. Entre La Louvière-Sud et Braine-Le-Comte, les trains L ne roulent pas plus loin qu'Ecaussinnes. Et entre Jurbise et Braine-Le-Comte, les trains L ne roulent pas plus loin que Soignies. La circulation est également dérangée en gare d'Amay, en province de Liège, où des retards ou suppressions de trains ne sont pas exclus.De très fortes pluies sont tombées mardi soir dans le Hainaut occidental, essentiellement dans la région de Leuze-en-Hainaut où les pompiers sont intervenus à une vingtaine de reprises. Les entités de Tournai et de Bernissart ont aussi été touchées par ces inondations, dans une moindre mesure. On ne déplore aucun blessé.Les services de secours de Wallonie picarde ont été alertés mardi soir, vers 18h30, d'une série d'inondations à la suite des pluies diluviennes qui étaient tombées peu avant. L'entité de Leuze-en-Hainaut, principalement le village de Pipaix, a été frappée par ces fortes pluies soutenues par un vent violent. Rien que dans la région de Leuze, les pompiers sont intervenus à une vingtaine de reprises pour des caves inondées dans des habitations privées, des rues sous eau, des coulées de boue et de nombreux avaloirs bouchés. Dans une moindre mesure, le Tournaisis a aussi été touché, notamment la localité de Vaulx. Pour les mêmes causes, les pompiers sont aussi intervenus plusieurs fois dans le village de Blaton, dans l'entité de Bernissart. Ces pluies diluviennes ont aussi causé quelques légers accidents de la circulation, sans le moindre blessé. Une cinquantaine d'habitations ont été inondées dans l'entité d'Orp-Jauche, dans le Brabant wallon, a indiqué mercredi matin le bourgmestre Hugues Ghenne, annonçant de nouvelles mesures pour lutter contre les difficultés inhérentes à la situation géographique de la commune.Les intempéries, qui ont touché l'est de la province du Brabant wallon mardi soir, ont notamment impacté les habitants de l'entité orp-jauchoise. Une cinquantaine des quelque 3.500 habitations que compte la commune ont été submergées par l'eau et les coulées de boue, essentiellement au niveau des caves et des garages. "C'est surtout le village d'Orp-le-Grand qui a été touché. Puisque nous nous trouvons dans une cuvette, nous récoltons les eaux venant de 30 à 40 kilomètres aux alentours. En grande quantité, celle-ci finit par ressortir des égouts et saturer nos cours d'eau, la Petite Gette et le Ry des Corées", explique le bourgmestre. "Ceci étant, nos 12 bassins d'orage ont très bien fonctionné. Nous préparons la construction d'une dizaine de bassins supplémentaires et envisageons la possibilité de réaliser divers travaux permettant de limiter les inconvénients des intempéries, comme le rehaussement de certains trottoirs", poursuit-il. Les fortes précipitations tombées dans la nuit de mardi à mercredi ont entraîné une dizaine d'interventions dans le nord de la province de Namur, a-t-on appris mercredi.Les pompiers sont intervenus dans le nord de la province, à Sauvenière, Grand-Leez, Gembloux... "Le plus souvent pour des caves inondées et des coulées de boues sur les routes", a précisé le poste de garde de la zone de secours NAGE. Certaines opérations de nettoyage étaient toujours en cours mercredi matin.