La province de Namur fortement touchée

De fortes pluies et des orages se sont abattus en fin d'après-midi en province de Namur.

Les fortes pluies de ce samedi soir ont provoqué d'importants dégâts, à Dinant, route de Philippeville et dans le quartier de la gare, indique l'échevin Robert Closset. "Il y a 50 cm d'eau et 5 voitures qui obstruent le passage à niveau", poursuit-il. D'autres voitures ont par ailleurs été emportées par les eaux. "Il y a 25 voitures qui ont été emportées et le tarmac de la Route de Philippeville se détache et vient percuter les rails de chemin de fer. La ligne Athus-Meuse doit être touchée. "Cela fait 57 ans que j'habite Dinant comme riverain de la Meuse, je n'ai jamais vu ça", ajoute l'ancien bourgmestre de Dinant et actuel député provincial Richard Fournaux.

A Namur, beaucoup d'opérations de pompage d'eau ont eu lieu, certains quartiers étant littéralement sous eau comme le Fond d'Arquet. Toujours sur le territoire de la ville de Namur, à Vedrin, une maison de repos a dû être évacuée. "Les infiltrations d'eau ont provoqué des problèmes sur le réseau électrique. Les résidents ont été confiés soit dans leur famille soit sans d'autres maisons de repos", a conclu M. Prévot.

Un amas de voitures emportées par les flots bloque un passage à niveau à Dinant, annonce Infrabel mercredi soir. La gare de la cité mosane est également touchée par les coulées consécutives aux très fortes pluies survenues en début de soirée en province de Namur. Le trafic ferroviaire était déjà interrompu ce week-end sur le tronçon impacté. Le passage à niveau concerné est situé au sud de la gare, sur le tronçon Dinant-Beauraing, déjà fermé au trafic en raison des inondations survenues mi-juillet. La ligne est censée rouvrir le 9 août. Au nord, le trafic était également interrompu ce week-end. Pour les raisons de sécurité, les équipes d'Infrabel ne se rendront pas sur place ce samedi soir, précise le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire.

Richard Fourneaux via Facebook
© Richard Fourneaux via Facebook

La zone de secours NAGE (Namur - Andenne - Gembloux - Éghezée) a été prise d'assaut suite aux fortes pluies qui se sont brusquement abattues sur Namur samedi soir. Des maisons ont été évacuées suite à un effondrement. "C'est la catastrophe. On nous appelle de partout à Namur et on ne sait où donner de la tête", nous disait-on en soirée chez les pompiers. La plus grosse intervention était encore en cours. Un mur s'est effondré sur la chaussée de Dinant, près du casino de Namur, qui a été fermée à la circulation. "On est en train d'évacuer les gravats. C'est délicat car il ne faut pas provoquer de glissement supplémentaire", a expliqué le bourgmestre Maxime Prévot qui était sur place.

Richard Fourneaux via Facebook
© Richard Fourneaux via Facebook

La commune d'Anhée a également été touchée par les fortes pluies de ce samedi soir. Plusieurs villages sont victimes d'inondations, indique la 1ère échevine Anne-Faeles-Vam Rompu. "Nous sommes submergés d'appels. Les villages de Sosoye, Bioul, Maredret, Annevoie ou encore Denée connaissent des problèmes d'inondations. Ce sont des pluies diluviennes qui se sont subitement abattues sur la région et la Vallée de la Molignée", poursuit-elle. "C'est la catastrophe", explique à son tour l'échevin Martin Chiaradia. "Le bas du village de Bioul est totalement inondé. On se retrouve avec un mètre d'eau dans le village et dans certaines maisons." Les ouvriers communaux ont été rappelés mais sont freinés par ces inondations. "Ils doivent préparer des sacs de sable en prévision des prochains jours mais à cause de l'eau, ils ne savent pas se rendre à l'atelier communal. La pluie a cessé de tomber, mais il faut attendre que les routes se dégagent", termine la première échevine.

Belga
© Belga

Avertissement orange aux orages jusqu'à 23h00, accalmie pour la suite de la nuit

L'avertissement orange aux orages reste en vigueur samedi soir jusqu'à 23h00 dans les provinces de Liège et Luxembourg en Wallonie et les provinces de Limbourg, Anvers et Flandre orientale en Flandre, indique l'IRM dans un communiqué publié samedi à 22h00. Ailleurs sur le territoire, y compris dans la province de Namur fortement touchée par les intempéries de la soirée, le code jaune est d'application. Le temps redeviendra plus sec au cours de la nuit, ajoute l'Institut Royal Météorologique.

Demain dimanche, de nouvelles averses orageuses se développeront sur la Belgique avec des cumuls de l'ordre de 10 à 20 litres au mètre carré en peu de temps. Un nouvel avertissement jaune est émis et sera en vigueur de 13h00 à 21h00. "Il est important de noter que le risque d'averses orageuses se maintiendra encore en début de semaine prochaine (sûrement jusqu'à mercredi compris). Les précipitations seront une nouvelle fois actives principalement en journée. Sur toute la période, les accumulations seront donc à surveiller", ajoute l'IRM.

Aucun incident pour l'instant du côté de Liège

Le gouverneur de Liège, Hervé Jamar, avait convoqué une réunion de crise ce samedi afin de faire face aux nouveaux orages qui vont frapper durant tout ce week-end la province de Liège, déjà durement touchée par des inondations survenues la semaine dernière. Tous les services, protection civile, pompiers, armée, centres d'accueil et bus, ont été mis en état d'alerte et sont prêts à réagir. Un plan de prévisibilité d'évacuation a ainsi été mis en place, a annoncé le gouverneur au micro de RTL TVI. "L'évacuation n'est pas exclue mais je ne pense pas qu'elle devra avoir lieu de manière importante", a-t-il ajouté.

Les orages sont attendus début de soirée jusqu'à 22h ce samedi avec des montées d'eau dans les rivières ou les fleuves jusque tard dans la nuit. ""Autant ne pas rester chez soi et prendre des risques" , estime Hervé Jamar qui demande que l'on ne tombe pas dans une psychose inutile. "On n'est pas dans le même cas de figure en termes de précipitations. Principe de précaution oblige, je ne peux pas avoir un discours qui consiste à dire qu'il ne va rien se passer". La situation sera réévaluée régulièrement tout au long du week-end.

Pour l'instant, l'heure est à l'inverse au soulagement. Aucun incident n'était signalé par les pompiers samedi à 20h30.

Les pompiers brabançons wallons sollicités pour des pompages à Baisy-Thy

Les pompiers brabançons wallons ont été appelés à intervenir samedi soir à Baisy-Thy, dans l'entité de Genappe, ont-ils indiqué.

En raison des averses tombées sur la région en fin d'après-midi, les rues Godefroid de Bouillon et de Longchamps ont été inondées. Les équipes de secours s'y sont déployées samedi dès 17h30. Les secouristes ont également eu à effectuer des pompages dans au moins une cave d'habitation.

De fortes pluies et des orages se sont abattus en fin d'après-midi en province de Namur. Les fortes pluies de ce samedi soir ont provoqué d'importants dégâts, à Dinant, route de Philippeville et dans le quartier de la gare, indique l'échevin Robert Closset. "Il y a 50 cm d'eau et 5 voitures qui obstruent le passage à niveau", poursuit-il. D'autres voitures ont par ailleurs été emportées par les eaux. "Il y a 25 voitures qui ont été emportées et le tarmac de la Route de Philippeville se détache et vient percuter les rails de chemin de fer. La ligne Athus-Meuse doit être touchée. "Cela fait 57 ans que j'habite Dinant comme riverain de la Meuse, je n'ai jamais vu ça", ajoute l'ancien bourgmestre de Dinant et actuel député provincial Richard Fournaux. A Namur, beaucoup d'opérations de pompage d'eau ont eu lieu, certains quartiers étant littéralement sous eau comme le Fond d'Arquet. Toujours sur le territoire de la ville de Namur, à Vedrin, une maison de repos a dû être évacuée. "Les infiltrations d'eau ont provoqué des problèmes sur le réseau électrique. Les résidents ont été confiés soit dans leur famille soit sans d'autres maisons de repos", a conclu M. Prévot.Un amas de voitures emportées par les flots bloque un passage à niveau à Dinant, annonce Infrabel mercredi soir. La gare de la cité mosane est également touchée par les coulées consécutives aux très fortes pluies survenues en début de soirée en province de Namur. Le trafic ferroviaire était déjà interrompu ce week-end sur le tronçon impacté. Le passage à niveau concerné est situé au sud de la gare, sur le tronçon Dinant-Beauraing, déjà fermé au trafic en raison des inondations survenues mi-juillet. La ligne est censée rouvrir le 9 août. Au nord, le trafic était également interrompu ce week-end. Pour les raisons de sécurité, les équipes d'Infrabel ne se rendront pas sur place ce samedi soir, précise le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire. La zone de secours NAGE (Namur - Andenne - Gembloux - Éghezée) a été prise d'assaut suite aux fortes pluies qui se sont brusquement abattues sur Namur samedi soir. Des maisons ont été évacuées suite à un effondrement. "C'est la catastrophe. On nous appelle de partout à Namur et on ne sait où donner de la tête", nous disait-on en soirée chez les pompiers. La plus grosse intervention était encore en cours. Un mur s'est effondré sur la chaussée de Dinant, près du casino de Namur, qui a été fermée à la circulation. "On est en train d'évacuer les gravats. C'est délicat car il ne faut pas provoquer de glissement supplémentaire", a expliqué le bourgmestre Maxime Prévot qui était sur place. La commune d'Anhée a également été touchée par les fortes pluies de ce samedi soir. Plusieurs villages sont victimes d'inondations, indique la 1ère échevine Anne-Faeles-Vam Rompu. "Nous sommes submergés d'appels. Les villages de Sosoye, Bioul, Maredret, Annevoie ou encore Denée connaissent des problèmes d'inondations. Ce sont des pluies diluviennes qui se sont subitement abattues sur la région et la Vallée de la Molignée", poursuit-elle. "C'est la catastrophe", explique à son tour l'échevin Martin Chiaradia. "Le bas du village de Bioul est totalement inondé. On se retrouve avec un mètre d'eau dans le village et dans certaines maisons." Les ouvriers communaux ont été rappelés mais sont freinés par ces inondations. "Ils doivent préparer des sacs de sable en prévision des prochains jours mais à cause de l'eau, ils ne savent pas se rendre à l'atelier communal. La pluie a cessé de tomber, mais il faut attendre que les routes se dégagent", termine la première échevine. Le gouverneur de Liège, Hervé Jamar, avait convoqué une réunion de crise ce samedi afin de faire face aux nouveaux orages qui vont frapper durant tout ce week-end la province de Liège, déjà durement touchée par des inondations survenues la semaine dernière. Tous les services, protection civile, pompiers, armée, centres d'accueil et bus, ont été mis en état d'alerte et sont prêts à réagir. Un plan de prévisibilité d'évacuation a ainsi été mis en place, a annoncé le gouverneur au micro de RTL TVI. "L'évacuation n'est pas exclue mais je ne pense pas qu'elle devra avoir lieu de manière importante", a-t-il ajouté. Les orages sont attendus début de soirée jusqu'à 22h ce samedi avec des montées d'eau dans les rivières ou les fleuves jusque tard dans la nuit. ""Autant ne pas rester chez soi et prendre des risques" , estime Hervé Jamar qui demande que l'on ne tombe pas dans une psychose inutile. "On n'est pas dans le même cas de figure en termes de précipitations. Principe de précaution oblige, je ne peux pas avoir un discours qui consiste à dire qu'il ne va rien se passer". La situation sera réévaluée régulièrement tout au long du week-end.Pour l'instant, l'heure est à l'inverse au soulagement. Aucun incident n'était signalé par les pompiers samedi à 20h30. Les pompiers brabançons wallons ont été appelés à intervenir samedi soir à Baisy-Thy, dans l'entité de Genappe, ont-ils indiqué.En raison des averses tombées sur la région en fin d'après-midi, les rues Godefroid de Bouillon et de Longchamps ont été inondées. Les équipes de secours s'y sont déployées samedi dès 17h30. Les secouristes ont également eu à effectuer des pompages dans au moins une cave d'habitation.