"Nous sommes dans l'extrapolation et nous nous basons sur le retour des assurances ou des bourgmestres des différentes communes", précise-t-il d'emblée. "Nous n'avons clairement pas assez d'agents pour vérifier tout ce qui se passe dans chaque maison".

Selon les chiffres aujourd'hui avancés, on recense 24.000 immeubles touchés dans 36 communes. À divers stades évidemment: cela va des caves inondées à des dégâts bien plus importants. Et encore, tout n'est pas signalé.

Sur ces 36 communes, neuf ont été "défigurées". On parle de Trooz, Limbourg, Pepinster, Theux, Verviers, Liège, Esneux-Tilff, Chaudfontaine et Rochefort. 25 autres ont également été sérieusement impactées.

Difficile aussi pour le ministre d'estimer le nombre de personnes qui n'ont pas retrouvé un logement. "Certains ont retrouvé des logements provisoires dans les familles, mais pas encore pour du long terme", dit le ministre.

Face à l'ampleur des besoins, le ministre Collignon a décidé d'octroyer une dotation complémentaire de 30 millions d'euros sur ses crédits, en plus des 5 millions déjà engagés, aux communes et provinces affectées ainsi qu'aux services des gouverneurs.

"Nous sommes dans l'extrapolation et nous nous basons sur le retour des assurances ou des bourgmestres des différentes communes", précise-t-il d'emblée. "Nous n'avons clairement pas assez d'agents pour vérifier tout ce qui se passe dans chaque maison". Selon les chiffres aujourd'hui avancés, on recense 24.000 immeubles touchés dans 36 communes. À divers stades évidemment: cela va des caves inondées à des dégâts bien plus importants. Et encore, tout n'est pas signalé. Sur ces 36 communes, neuf ont été "défigurées". On parle de Trooz, Limbourg, Pepinster, Theux, Verviers, Liège, Esneux-Tilff, Chaudfontaine et Rochefort. 25 autres ont également été sérieusement impactées. Difficile aussi pour le ministre d'estimer le nombre de personnes qui n'ont pas retrouvé un logement. "Certains ont retrouvé des logements provisoires dans les familles, mais pas encore pour du long terme", dit le ministre. Face à l'ampleur des besoins, le ministre Collignon a décidé d'octroyer une dotation complémentaire de 30 millions d'euros sur ses crédits, en plus des 5 millions déjà engagés, aux communes et provinces affectées ainsi qu'aux services des gouverneurs.