Code jaune

Alors que la soirée de mercredi et la nuit de mercredi à jeudi étaient marquées par un code orange dans pratiquement tout le pays et par un code rouge à Liège, l'Institut royal météorologique (IRM) annonce jeudi un code jaune pour le reste de la journée et la nuit. Ce code concerne tout le pays, sauf la Côte et les provinces de Flandre occidentale et de Flandre orientale.

Le code jaune est d'application depuis 16h00 et le restera jusque dans la nuit. Des précipitations sont encore attendues, entre 5 et 30 millimètres.

Les cours d'eau en alerte de crue

Les seuils d'alerte de crue sont atteints pour de nombreux cours d'eau en Wallonie. Lors du dernier bilan publié vers 19h00, les risques de crue et débordements concernaient principalement les rivières de l'Eau d'Heure, l'Eau blanche et l'Eau noire, la Basse et la Haute Lesse, la Lhomme, l'Ourthe, l'Amblève, la Vesdre, le Viroin, la Dyle, la Senne, le Canal Bruxelles-Charleroi, la Chiers, la Mehaigne, la Basse et la Haute Meuse et leurs affluents (carte mise à jour ce 15 juillet à 20h).

InfoCrue
© InfoCrue

Cinq cours d'eau en Hainaut sont sous étroite surveillance à cause d'un risque de crue, a indiqué jeudi soir le gouverneur de la province de Hainaut, Tommy Leclercq, dans le cadre de la situation causée par les intempéries et gérée en phase fédérale depuis 14h30. Il s'agit de l'Eau d'Heure, l'Eau Blanche, la Haute Sambre et ses affluents, la Basse Sambre et ses affluents, la Senne et le Canal de Charleroi-Bruxelles.

À Bruxelles, situation sous contrôle

La situation des cours d'eau reste jusqu'à présent sous contrôle à Bruxelles, a indiqué, le ministre de l'Environnement et de la Transition climatique, Alain Maron. Selon celui-ci, à 17h30, ni la Woluwe, ni la Senne, ni le canal en amont de Bruxelles n'étaient en alerte de crue.

La déviation de la moitié du débit de la Senne vers le canal au niveau de l'écluse d'Anderlecht en temps de crue et le grand volume d'eau que le canal peut accueillir permettent de protéger le centre-ville de Bruxelles des débordements de la rivière. "La situation au niveau des cours d'eau bruxellois est donc sous contrôle. Nous restons bien évidemment attentifs à l'évolution de la situation", a commenté le ministre.

Alors que la soirée de mercredi et la nuit de mercredi à jeudi étaient marquées par un code orange dans pratiquement tout le pays et par un code rouge à Liège, l'Institut royal météorologique (IRM) annonce jeudi un code jaune pour le reste de la journée et la nuit. Ce code concerne tout le pays, sauf la Côte et les provinces de Flandre occidentale et de Flandre orientale.Le code jaune est d'application depuis 16h00 et le restera jusque dans la nuit. Des précipitations sont encore attendues, entre 5 et 30 millimètres.Les seuils d'alerte de crue sont atteints pour de nombreux cours d'eau en Wallonie. Lors du dernier bilan publié vers 19h00, les risques de crue et débordements concernaient principalement les rivières de l'Eau d'Heure, l'Eau blanche et l'Eau noire, la Basse et la Haute Lesse, la Lhomme, l'Ourthe, l'Amblève, la Vesdre, le Viroin, la Dyle, la Senne, le Canal Bruxelles-Charleroi, la Chiers, la Mehaigne, la Basse et la Haute Meuse et leurs affluents (carte mise à jour ce 15 juillet à 20h). Cinq cours d'eau en Hainaut sont sous étroite surveillance à cause d'un risque de crue, a indiqué jeudi soir le gouverneur de la province de Hainaut, Tommy Leclercq, dans le cadre de la situation causée par les intempéries et gérée en phase fédérale depuis 14h30. Il s'agit de l'Eau d'Heure, l'Eau Blanche, la Haute Sambre et ses affluents, la Basse Sambre et ses affluents, la Senne et le Canal de Charleroi-Bruxelles.À Bruxelles, situation sous contrôleLa situation des cours d'eau reste jusqu'à présent sous contrôle à Bruxelles, a indiqué, le ministre de l'Environnement et de la Transition climatique, Alain Maron. Selon celui-ci, à 17h30, ni la Woluwe, ni la Senne, ni le canal en amont de Bruxelles n'étaient en alerte de crue.La déviation de la moitié du débit de la Senne vers le canal au niveau de l'écluse d'Anderlecht en temps de crue et le grand volume d'eau que le canal peut accueillir permettent de protéger le centre-ville de Bruxelles des débordements de la rivière. "La situation au niveau des cours d'eau bruxellois est donc sous contrôle. Nous restons bien évidemment attentifs à l'évolution de la situation", a commenté le ministre.