Mille quarante-neuf élèves, soit 2,37% des élèves concernés, n'ont toutefois pas trouvé place dans l'un des établissements de leur choix. C'est 137 de moins par rapport à l'an dernier. Comme de coutume, c'est à Bruxelles, et singulièrement dans le nord de la capitale, que le nombre d'élèves encore "sans école" est le plus élevé, avec 743 cas, en retrait de 169 unités par rapport à l'an dernier.

La Ciri souligne toutefois que 50 écoles sont encore incomplètes en Région bruxelloise. Celles-ci disposent d'un total de 1.659 places encore vacantes.

En Brabant wallon, le nombre d'élèves exclusivement sur liste d'attente atteint à ce jour le nombre de 78 (-37), contre 228 pour le reste de la Wallonie.

La première phase des inscriptions, organisée durant le mois de mars, a été marquée par l'envoi de 44.242 formulaires uniques d'inscription (FUI), un résultat en baisse de 362 unités par rapport à la même époque l'an dernier. Un peu plus de 93% des élèves ont pu être inscrits dans l'école de leur 1er choix, dont 83,36% à Bruxelles.

Ces chiffres confirment ceux livrés début avril par la ministre Schyns indiquant une légère détente sur le front des inscriptions dans le secondaire pour la prochaine rentrée scolaire. A partir du 5 mai, la procédure d'inscription reprendra, mais sur base de l'ordre chronologique des demandes cette fois.

Mille quarante-neuf élèves, soit 2,37% des élèves concernés, n'ont toutefois pas trouvé place dans l'un des établissements de leur choix. C'est 137 de moins par rapport à l'an dernier. Comme de coutume, c'est à Bruxelles, et singulièrement dans le nord de la capitale, que le nombre d'élèves encore "sans école" est le plus élevé, avec 743 cas, en retrait de 169 unités par rapport à l'an dernier. La Ciri souligne toutefois que 50 écoles sont encore incomplètes en Région bruxelloise. Celles-ci disposent d'un total de 1.659 places encore vacantes. En Brabant wallon, le nombre d'élèves exclusivement sur liste d'attente atteint à ce jour le nombre de 78 (-37), contre 228 pour le reste de la Wallonie. La première phase des inscriptions, organisée durant le mois de mars, a été marquée par l'envoi de 44.242 formulaires uniques d'inscription (FUI), un résultat en baisse de 362 unités par rapport à la même époque l'an dernier. Un peu plus de 93% des élèves ont pu être inscrits dans l'école de leur 1er choix, dont 83,36% à Bruxelles. Ces chiffres confirment ceux livrés début avril par la ministre Schyns indiquant une légère détente sur le front des inscriptions dans le secondaire pour la prochaine rentrée scolaire. A partir du 5 mai, la procédure d'inscription reprendra, mais sur base de l'ordre chronologique des demandes cette fois.