Le 10 novembre dernier, des inconnus ont bouté le feu au bâtiment qui devait accueillir 140 demandeurs d'asile à la mi-décembre. Aucun suspect n'a encore été arrêté.

L'avocat de la Ville a confirmé le dépôt d'une plainte avec constitution de partie civile. Bilzen peut dès lors suivre le dossier, le consulter et réclamer d'éventuels dommages, tels qu'à sa réputation et à son image. Le dépôt de la plainte permet également de demander des devoirs d'enquête supplémentaires.

Le bourgmestre Johan Sauwens ajoute que la Ville peut demander des indemnités matérielles et morales. "Pensez aux coûts en termes d'intervention des pompiers et de la police, les frais d'assainissement et d'élimination de l'amiante. Non seulement Grote-Spouwen et la Ville de Bilzen ont vu leur image dégradée mais aussi toute la province du Limbourg, associée à la xénophobie et au racisme", souligne-t-il.

Le 10 novembre dernier, des inconnus ont bouté le feu au bâtiment qui devait accueillir 140 demandeurs d'asile à la mi-décembre. Aucun suspect n'a encore été arrêté. L'avocat de la Ville a confirmé le dépôt d'une plainte avec constitution de partie civile. Bilzen peut dès lors suivre le dossier, le consulter et réclamer d'éventuels dommages, tels qu'à sa réputation et à son image. Le dépôt de la plainte permet également de demander des devoirs d'enquête supplémentaires. Le bourgmestre Johan Sauwens ajoute que la Ville peut demander des indemnités matérielles et morales. "Pensez aux coûts en termes d'intervention des pompiers et de la police, les frais d'assainissement et d'élimination de l'amiante. Non seulement Grote-Spouwen et la Ville de Bilzen ont vu leur image dégradée mais aussi toute la province du Limbourg, associée à la xénophobie et au racisme", souligne-t-il.