Le temps d'une fusion historique, la Flandre qui gagne peut chasser ses idées noires. Les ports d'Anvers et de Zeebruges se sont dits immensément fiers et heureux de pouvoir annoncer leur union. Le couple qui a choisi de porter le nom de Port of Antwerp-Bruges a été congratulé par tout ce que le nord du pays compte de forces politiques et économiques. "C'est un jour magnifique pour la Flandre", s'est félicité le ministr...

Le temps d'une fusion historique, la Flandre qui gagne peut chasser ses idées noires. Les ports d'Anvers et de Zeebruges se sont dits immensément fiers et heureux de pouvoir annoncer leur union. Le couple qui a choisi de porter le nom de Port of Antwerp-Bruges a été congratulé par tout ce que le nord du pays compte de forces politiques et économiques. "C'est un jour magnifique pour la Flandre", s'est félicité le ministre-président Jan Jambon (N-VA) dans un message vidéo saluant cette nouvelle de portée mondiale. C'est tout bon pour la prospérité de la Flandre qui peut s'enorgueillir d'abriter le plus grand port de trafic de conteneurs d'Europe. Les partenaires apportent du lourd dans la corbeille du ménage. Ensemble, ils pèseront 278 millions de tonnes de marchandises traitées annuellement, hébergeront 1 300 entreprises (900 dans le pôle anversois, 400 sur le site zeebrugeois) et totaliseront 72 635 travailleurs. De quoi intégrer le top 20 des plus grands ports au monde en matière de volume de marchandises transbordé. Tout est donc bien qui finit bien. Car il a fallu surmonter des années de défiance et de concurrence féroce avant que les deux frères ennemis ne se rallient au constat qu'ils étaient complémentaires et faits pour s'entendre. A Anvers, l'expertise dans la pétrochimie et ses capacités de stockage, à Zeebruges la spécialisation dans le transport de véhicules et le gaz naturel liquéfié, en particulier vers le Royaume-Uni et les pays scandinaves. C'est à Zeebruges que l'on craignait de se faire avaler tout cru par ces Anversois cinq fois plus grands. Le couple ambitionne de devenir le leader en transit d'hydrogène vert et de s'imposer ainsi dans une filière prometteuse. La lune de miel est programmée pour début 2022, date de la finalisation d'un mariage de raison contracté en principe pour le meilleur. Une fausse note à l'heure du grand départ: les tourtereaux se sont fait piquer leur nom de domaine Internet par un site satirique brugeois. Une restitution pourrait s'envisager en échange d'un dock sur le port...