En démissionnant après cette séance d'installation, le libéral Open Vld renoncera par ailleurs à l'indemnité de départ de 570.000 euros à laquelle il avait droit. L'ancien président de la Chambre avait précédemment annoncé qu'il ne siégerait pas s'il était tout de même élu, alors qu'il poussait la liste de son parti en Flandre orientale. Mais il a trouvé une bonne raison de finalement siéger.

"La tradition veut que le député avec le plus d'ancienneté ait temporairement les honneurs de la présidence. Cela ne vous surprendra pas que je suis cette personne", explique-t-il. Filip Dewinter est le deuxième député qui compte le plus grand nombre d'années au Parlement flamand.

"Pour éviter que les 123 autres députés ne doivent prêter serment entre ses mains, je reviens encore un peu", assure Herman De Croo au Het Nieuwsblad. Le libéral cèdera son siège parlementaire à sa première suppléante Freya Saeys lors de la deuxième session du Parlement flamand. De la sorte, il renonce à sa généreuse indemnité de départ. "Les services du Parlement flamand m'ont fait savoir que je perdrais 570.000 euros, un cadeau d'adieu après 51 ans dans les différents parlements. C'est comme ça, leur ai-je répondu. Je n'avais de toutes façons pas l'intention de prendre cette somme, ça je l'avais déjà décidé."

Belga

En démissionnant après cette séance d'installation, le libéral Open Vld renoncera par ailleurs à l'indemnité de départ de 570.000 euros à laquelle il avait droit. L'ancien président de la Chambre avait précédemment annoncé qu'il ne siégerait pas s'il était tout de même élu, alors qu'il poussait la liste de son parti en Flandre orientale. Mais il a trouvé une bonne raison de finalement siéger. "La tradition veut que le député avec le plus d'ancienneté ait temporairement les honneurs de la présidence. Cela ne vous surprendra pas que je suis cette personne", explique-t-il. Filip Dewinter est le deuxième député qui compte le plus grand nombre d'années au Parlement flamand. "Pour éviter que les 123 autres députés ne doivent prêter serment entre ses mains, je reviens encore un peu", assure Herman De Croo au Het Nieuwsblad. Le libéral cèdera son siège parlementaire à sa première suppléante Freya Saeys lors de la deuxième session du Parlement flamand. De la sorte, il renonce à sa généreuse indemnité de départ. "Les services du Parlement flamand m'ont fait savoir que je perdrais 570.000 euros, un cadeau d'adieu après 51 ans dans les différents parlements. C'est comme ça, leur ai-je répondu. Je n'avais de toutes façons pas l'intention de prendre cette somme, ça je l'avais déjà décidé."Belga