Le ministre du Budget Sven Gatz (Open Vld) entend maintenir le budget sur la voie de l'équilibre entre les recettes et les dépenses, à l'exception des coûts d'investissement du métro et d'un certain nombre de travaux d'infrastructure, que le gouvernement bruxellois maintient hors du budget. Contrairement aux années précédentes, il n'y a pas eu d'ajustement budgétaire cette année en raison de l'incertitude persistante quant à la durée de la crise liée à la pandémie.

En ce qui concerne SmartMove, l'avis du Conseil d'État est attendu prochainement. Il y a quelques jours, le ministre-président Rudi Vervoort a exprimé ses doutes quant à l'introduction d'une taxe kilométrique intelligente au cours de cette législature. La Flandre et la Wallonie ne sont pas favorables à cette mesure. M. Vervoort a reconnu dans plusieurs interviews récentes qu'il serait très difficile d'instaurer une taxe kilométrique sans accord avec celles-ci. Et un tel accord deviendra de plus en plus difficile à obtenir en s'approchant des élections.

M. Vervoort a annoncé qu'il déposerait au Conseil des ministres d'ici quelques semaines son projet de plan taxi promis depuis longtemps. Le dossier est actuellement en consultation inter-cabinet.

Le ministre de la Transition climatique et de la Propreté Alain Maron (Ecolo) viendra aussi avec plusieurs dossiers sur la table au cours des prochains mois. Pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments, la stratégie Renolution connaitra de nouvelles avancées concrètes: après le lancement de Renoclick cet été avec Sibelga - programme d'accompagnement des pouvoirs publics vers la neutralité carbone de leur parc de bâtiments-, il annonce le lancement, en septembre de Renolab, un instrument d'appels à projets censés contribuer au déploiement, à grande échelle, de solutions innovantes pour la rénovation durable et circulaire.

La réforme des primes à la rénovation et des primes Energie en un système unique sera aussi sur la table du gouvernement régional prochainement, tout comme les deuxième et troisième lectures de l'arrêté organisant la sortie du moteur thermique pour 2035.

En parallèle, les concertations se poursuivent pour compléter la feuille de route de mesures d'accompagnement de cette sortie et on poursuit le travail sur l'accélération de l'extension du réseau de bornes de recharge avec plusieurs avancées concrètes.

Alain Maron planche, enfin, sur une proposition concernant la rehausse des ambitions climatiques de la Région de Bruxelles-Capitale à l'horizon 2030 dans le cadre de la mise à jour du Plan Air Climat Energie de la Région.

Plusieurs projets phares vont connaître soit une fin, soit un début de chantier dans les prochains mois: un premier tronçon de la Senne remise à ciel ouvert sera inauguré; le nouveau parc du Quai des Matériaux, en plein centre de Bruxelles, devrait connaître un début de travaux.

On démarrera prochainement la construction de deux nouveaux Recyparks.

Rayon mobilité, les investissements dans les Transports en commun seront poursuivis, de même que les adaptations de l'infrastructure pour la zone 30 via l'installation de radars supplémentaires, et de coussins berlinois. Dans le cadre du changement climatique, la ministre Elke Van Den Brandt prévoit la plantation de 2000 arbres et la verdurisation partielle d'un certain nombre de places comme Flagey et Schuman.

Dans le domaine du logement, on devrait voir atterrir bientôt la réforme du dispositif d'allocation loyer étendant le public bénéficiaire, en attente d'un logement social, et augmentant le montant de l"allocation.

Selon le cabinet de la secrétaire d'Etat au Logement, Nawal Ben Hamou, Bruxelles devrait disposer en octobre prochain d'un cadastre des logements inoccupés.

Les premiers contrats communes (logement) devraient être signés encore cette année

En matière d'égalité des chances, la secrétaire d'Etat planche sur un plan d'inclusion LGBTQIA+ pour la fin de l'année.

Le secrétaire d'État Pascal Smet (one.brussels-Vooruit) se réjouit de la réforme proche de l'ordonnance relative à l'aménagement du territoire. Il se prépare à dresser également un inventaire du patrimoine d'après-guerre. Le rapport du groupe de travail sur la décolonisation de l'espace public est également attendu.

Déjà soumis à un taux d'activité élevé depuis le début de la législature, le parlement bruxellois ne chômera pas non plus.

Dans le pipeline, et sans être exhaustif, on relèvera la clôture des Assises de la Lutte contre le racisme d'ici fin novembre - N. Ben Hamou planifie un plan de lutte d'ici mi-2022-; la finalisation du dossier "commission paritaire logement"; l'évaluation des recommandations Covid et plan de relance; la désignation du médiateur bruxellois; le débat sur la neutralité dans la fonction publique; le suivi des premières commissions délibératives; la participation de la Région bruxelloise au processus de la conférence sur l'avenir de l'Europe.

Le ministre du Budget Sven Gatz (Open Vld) entend maintenir le budget sur la voie de l'équilibre entre les recettes et les dépenses, à l'exception des coûts d'investissement du métro et d'un certain nombre de travaux d'infrastructure, que le gouvernement bruxellois maintient hors du budget. Contrairement aux années précédentes, il n'y a pas eu d'ajustement budgétaire cette année en raison de l'incertitude persistante quant à la durée de la crise liée à la pandémie. En ce qui concerne SmartMove, l'avis du Conseil d'État est attendu prochainement. Il y a quelques jours, le ministre-président Rudi Vervoort a exprimé ses doutes quant à l'introduction d'une taxe kilométrique intelligente au cours de cette législature. La Flandre et la Wallonie ne sont pas favorables à cette mesure. M. Vervoort a reconnu dans plusieurs interviews récentes qu'il serait très difficile d'instaurer une taxe kilométrique sans accord avec celles-ci. Et un tel accord deviendra de plus en plus difficile à obtenir en s'approchant des élections. M. Vervoort a annoncé qu'il déposerait au Conseil des ministres d'ici quelques semaines son projet de plan taxi promis depuis longtemps. Le dossier est actuellement en consultation inter-cabinet. Le ministre de la Transition climatique et de la Propreté Alain Maron (Ecolo) viendra aussi avec plusieurs dossiers sur la table au cours des prochains mois. Pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments, la stratégie Renolution connaitra de nouvelles avancées concrètes: après le lancement de Renoclick cet été avec Sibelga - programme d'accompagnement des pouvoirs publics vers la neutralité carbone de leur parc de bâtiments-, il annonce le lancement, en septembre de Renolab, un instrument d'appels à projets censés contribuer au déploiement, à grande échelle, de solutions innovantes pour la rénovation durable et circulaire.La réforme des primes à la rénovation et des primes Energie en un système unique sera aussi sur la table du gouvernement régional prochainement, tout comme les deuxième et troisième lectures de l'arrêté organisant la sortie du moteur thermique pour 2035. En parallèle, les concertations se poursuivent pour compléter la feuille de route de mesures d'accompagnement de cette sortie et on poursuit le travail sur l'accélération de l'extension du réseau de bornes de recharge avec plusieurs avancées concrètes. Alain Maron planche, enfin, sur une proposition concernant la rehausse des ambitions climatiques de la Région de Bruxelles-Capitale à l'horizon 2030 dans le cadre de la mise à jour du Plan Air Climat Energie de la Région. Plusieurs projets phares vont connaître soit une fin, soit un début de chantier dans les prochains mois: un premier tronçon de la Senne remise à ciel ouvert sera inauguré; le nouveau parc du Quai des Matériaux, en plein centre de Bruxelles, devrait connaître un début de travaux. On démarrera prochainement la construction de deux nouveaux Recyparks. Rayon mobilité, les investissements dans les Transports en commun seront poursuivis, de même que les adaptations de l'infrastructure pour la zone 30 via l'installation de radars supplémentaires, et de coussins berlinois. Dans le cadre du changement climatique, la ministre Elke Van Den Brandt prévoit la plantation de 2000 arbres et la verdurisation partielle d'un certain nombre de places comme Flagey et Schuman. Dans le domaine du logement, on devrait voir atterrir bientôt la réforme du dispositif d'allocation loyer étendant le public bénéficiaire, en attente d'un logement social, et augmentant le montant de l"allocation. Selon le cabinet de la secrétaire d'Etat au Logement, Nawal Ben Hamou, Bruxelles devrait disposer en octobre prochain d'un cadastre des logements inoccupés. Les premiers contrats communes (logement) devraient être signés encore cette année En matière d'égalité des chances, la secrétaire d'Etat planche sur un plan d'inclusion LGBTQIA+ pour la fin de l'année. Le secrétaire d'État Pascal Smet (one.brussels-Vooruit) se réjouit de la réforme proche de l'ordonnance relative à l'aménagement du territoire. Il se prépare à dresser également un inventaire du patrimoine d'après-guerre. Le rapport du groupe de travail sur la décolonisation de l'espace public est également attendu. Déjà soumis à un taux d'activité élevé depuis le début de la législature, le parlement bruxellois ne chômera pas non plus. Dans le pipeline, et sans être exhaustif, on relèvera la clôture des Assises de la Lutte contre le racisme d'ici fin novembre - N. Ben Hamou planifie un plan de lutte d'ici mi-2022-; la finalisation du dossier "commission paritaire logement"; l'évaluation des recommandations Covid et plan de relance; la désignation du médiateur bruxellois; le débat sur la neutralité dans la fonction publique; le suivi des premières commissions délibératives; la participation de la Région bruxelloise au processus de la conférence sur l'avenir de l'Europe.