Le "Public Health Passenger Locator form" disponible ici, c'est le petit nom du formulaire que vous devrez remplir si vous envisagez de quitter la Belgique pour plus de 48 h ou si vous comptez y rester plus de 48 h en tant qu'étranger. Si vous venez en bateau ou en avion, le formulaire vous sera demandé avant l'embarquement ; et si vous ne l'avez pas complété, vous ne pourrez tout simplement pas embarquer avant de l'avoir rempli. Pour les autres moyens de locomotions, pas de contrôles contraignants systématiques.
...

Le "Public Health Passenger Locator form" disponible ici, c'est le petit nom du formulaire que vous devrez remplir si vous envisagez de quitter la Belgique pour plus de 48 h ou si vous comptez y rester plus de 48 h en tant qu'étranger. Si vous venez en bateau ou en avion, le formulaire vous sera demandé avant l'embarquement ; et si vous ne l'avez pas complété, vous ne pourrez tout simplement pas embarquer avant de l'avoir rempli. Pour les autres moyens de locomotions, pas de contrôles contraignants systématiques.Selon le SPF Santé publique, les données recueillies de manière électronique sont placées dans une application gérée par la Smals et retenue sur un serveur du SPF Santé publique. "On est dans la procédure de testing, tracing qui est une procédure régionale et communautaire. Nous notre rôle est très limité en tant que santé publique. Notre rôle est de récolter les formulaires et de lancer un marché public pour l'application. On conserve les données pendant 28 jours et puis on les détruit. Le gros du travail, ça va être pour les communautés, pour pouvoir suivre au niveau tracing et testing", déclare Vinciane Charlier, porte-parole du SPF Santé publique. "Jusqu'aujourd'hui, 200 000 formulaires ont été remplis", ajoute-t-elle.Si vous arrivez d'une zone orange ou rouge, l'application du SPF vous enverra directement un SMS. Vous devrez rester chez vous et appeler votre médecin. Vous recevrez ensuite un deuxième SMS avec un coupon à valoir pour un test de dépistage. L'isolement et le test sont obligatoires si vous venez d'une zone rouge et fortement conseillés si vous venez d'une zone orange. Depuis la mise en place du système ce premier août, entre 1500 et 2000 personnes par jour venaient des zones rouges et entre 7000 et 9000 de zone orange. Vinciane Charlier du SPF Santé publique rappelle que "nous sommes dans une situation compliquée, on ne va pas tracer les gens avec la police. On compte sur l'esprit citoyen. On espère que la population comprenne que c'est important."La porte-parole rajoute ensuite "quand on prend l'avion, on doit montrer qu'on a rempli le formulaire avant l'embarquement. Soit de manière électronique, soit papier. Dans ce cas, le personnel de bord devra le transmettre à Saniport. On ne peut pas embarquer si on n'a pas le formulaire. En voiture, c'est beaucoup plus compliqué de contrôler, mais des contrôles policiers aléatoires seront mis en place. En cas de non-respect, le citoyen risque 250 € d'amende".Par exemple, la police routière a contrôlé 51 véhicules ce samedi sur la E40 à Adinkerke, dont 18 seulement étaient en règle de formulaire. À partir de cette semaine, la police donnera des amendes à ceux qui ne sont pas en règle, confirme la porte-parole de la police fédérale, Jana Verdegem.Pour l'instant donc, si vous utilisez votre voiture, le bus ou le train, aucun contrôle systématique n'est mis en place.Pour plus d'informations, consultez le site info-coronavirus