Pour l'ancien ministre-président flamand et actuel parlementaire européen Geert Bourgeois, il n'est pas réaliste d'attendre la "déclaration de septembre" ce lundi. Cet 'état de l'union' ouvrant l'année parlementaire au nord du pays a traditionnellement lieu le quatrième lundi du neuvième mois de l'année et est prononcé par le ministre-président.

Mais cette année, les pourparlers entre la N-VA, le CD&V et l'Open VLD sont toujours en cours. La question du budget devrait ainsi être abordée ce week-end, les négociateurs devant notamment décider comment combler le déficit attendu de 500 à 600 millions d'euros.

Dans ce contexte, Geert Bourgeois voit mal comment la date butoir du 23 septembre pourrait être respectée. "Je ne pense pas qu'il soit réaliste de penser que la déclaration de septembre aura lieu ce lundi", a-t-il déclaré dans l'émission De Ochtend sur Radio 1.

Le président de la Chambre, Patrick Dewael (Open Vld), avait été le premier, jeudi, a évoqué un possible report.

Selon Geert Bourgeois, enfin, les négociateurs progressent bien et les discussions ne devraient plus durer trop longtemps.

Jeudi, la ministre de la Santé, Maggie De Block, avait estimé qu'un accord pourrait être conclu dans une dizaine de jours.