Fonds libyens: le dégel, malgré le chaos...

11/12/18 à 09:00 - Mise à jour à 10:01
Du Le Vif/L'Express du 06/12/18

La Libye est passée de la dictature de Kadhafi à celles des milices armées qui sèment le chaos et favorisent la corruption dans le pays. Etait-il raisonnable de dégeler les fonds libyens dans ce contexte?

Qui a décidé, en 2012, de dégeler les intérêts des fonds de la Libyan Investment Authority (LIA) bloqués chez Euroclear Bank? Le gouvernement n'a toujours pas apporté de réponse convaincante. L'ex-patron de la Trésorerie, Marc Monbaliu, est attendu à la Chambre, le 11 décembre, pour s'expliquer, de vive voix cette fois, devant les membres de la commission finances. Il va sûrement répéter, comme il l'a déjà écrit, qu'il s'est basé sur une interprétation informelle de juristes du Conseil européen, le groupe Relex, pour donner, seul, son feu vert à Euroclear. Ce qui a permis à la banque de verser mensuellement, d'octobre 2012 à octobre 2017, un total d'environ 1,5 milliard d'euros d'intérêts sur des comptes au Luxembourg, à Barheïn et au Royaume-Uni, contrôlés par le principal fonds souverain libyen.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires