C'est une bonne chose que nous ayons encore trois partis dits traditionnels et défenseur de l'état fédéral, car sinon il n'y aurait eu personne avec qui se disputer rue de la loi au cours des dernières semaines estivales. La " main tendue " de Bart De Wevers au SP.A - une réduction de la TVA sur l'électricité - a été rejeté par Bruno Tobback qui qualifie la manoeuvre de " perles pour les cochons". De son propre aveu, il ne parlera avec De Wever que s'il signe le "Manifeste communiste". Ce "niet" à une éventuelle participation socialiste dans un gouvernement flamand de centre-droit est plus qu'un simple doigt d'honneur en direction de De Wever. Tobback se paye aussi le président de son propre parti, John Crombez. Il utilise le manque de leadership de ce dernier pour ouvrir une nouvelle ligne de front dans la sourde la lutte des clans qui fait rage depuis des années au sein de la SP.A.
...