Le centre culturel, bien qu'il soit une institution fédérale, reçoit des subsides du gouvernement flamand depuis 2018. Il estime essentiel de préserver la solidarité au sein du secteur culturel et craint que les moyens prévus pour l'année à venir soient revus à la baisse. "BOZAR entend concrétiser sa mission sociale et se doit donc aujourd'hui de prendre position", explique l'institution.

"Nous mettons nos salles à la disposition des artistes et des travailleurs culturels pour leurs réunions et autres rencontres et plaidons la cause des jeunes artistes et organisations" qui "trouvent dans les subsides aux projets la bouffée d'oxygène nécessaire à la réalisation de productions artistiques innovantes".

L'établissement culturel incite également à soutenir le mouvement en signant une pétition rédigée par State of the Arts, l'association à l'origine du mouvement de protestation, et adressée au ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA).

Belga