"Pour les enfants, c'est encore un nouveau déménagement et c'est insupportable, surtout que la rentrée avait commencé. Les maisons de retour sont ouvertes, mais restent de la détention. Ce sont des moyens très durs", estime-t-il.

La famille Breischa sera transférée du centre fermé 127bis de Steenokkerzeel vers une Maison de retour, ouverte, car son rapatriement vers la Serbie n'a pu se dérouler dans les 28 jours qui ont suivi son arrivée au centre, a annoncé lundi l'Office des étrangers dans un communiqué. Cette famille a été la première envoyée dans l'une des unités familiales du 127bis, fraîchement inaugurée, en application d'un arrêté entré en vigueur pendant les vacances. Selon cet arrêté, les familles ne peuvent être détenues dans ces unités que durant 2 semaines renouvelables.

La construction du nouveau centre fermé pour famille au 127 bis, avait suscité un tollé dans le monde associatif. En mars dernier,plus de cent organisations avaient ainsi appelé le gouvernement à en cesser la construction . Elles avaient rappelé à cette occasion qu'entre 2004 et 2008, plus de 2000 enfants ont été détenus avec leurs parents dans des centres fermés en Belgique Ces détentions ont mené à trois condamnations de la Belgique par la Cour Européenne des Droits de l'Homme(CEDH), pour l'enfermement de mineurs dans des circonstances inadaptées. Après ces condamnations, la Belgique a cessé cette pratique mais la possibilité de détenir des enfants en famille a toutefois été inscrite dans la loi du 16 novembre 2011, qui précise que le centre fermé doit être adapté aux besoins de familles avec enfants.