La Febetra tire la sonnette d'alarme face à "des agissements provoquant une situation d'insécurité intenable". "Nous avons envoyé un courrier au ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem", a confirmé la porte-parole Isabelle De Maegt. "Nous souhaitons que les autorités prennent des mesures pour mettre fin à ces blocages", poursuit-elle. "Les chauffeurs et leurs véhicules sont attaqués. Les conducteurs sont insultés, les camions sont caillassés. La tension monte ", décrit-elle encore.

Au sein de la fédération, de nombreuses plaintes sont remontées. "C'est d'ailleurs ce que l'on demande à nos affiliés", indique Mme De Maegt.

La Febetra tire la sonnette d'alarme face à "des agissements provoquant une situation d'insécurité intenable". "Nous avons envoyé un courrier au ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem", a confirmé la porte-parole Isabelle De Maegt. "Nous souhaitons que les autorités prennent des mesures pour mettre fin à ces blocages", poursuit-elle. "Les chauffeurs et leurs véhicules sont attaqués. Les conducteurs sont insultés, les camions sont caillassés. La tension monte ", décrit-elle encore. Au sein de la fédération, de nombreuses plaintes sont remontées. "C'est d'ailleurs ce que l'on demande à nos affiliés", indique Mme De Maegt.