Le corps d'un homme a été retrouvé dans les décombres de la maison qui a explosé samedi, chaussée de Waterloo à Saint-Gilles, confirme samedi soir le parquet. La victime a été retrouvée vers 22h00, mais son identification n'a pas encore eu lieu. Le parquet ne peut donc encore donner d'information concernant son idendité.

Une explosion suivie d'un incendie a touché, samedi vers 16h00, une maison de la chaussée de Waterloo à Saint-Gilles (Bruxelles). Sept personnes ont été blessées, dont trois blessés graves dont deux enfants âgés de 15 et 2 ans. Un homme dont l'état était critique est finalement hors de danger, a indiqué samedi soir le parquet de Bruxelles. Deux maisons sont fortement endommagées et plusieurs étages se sont effondrés. Le parquet s'est rendu sur place et a désigné un expert incendie et explosion afin de déterminer la cause de l'explosion. Vu le risque d'effondrement, l'expert pourra seulement entamer son examen des lieux demain. La cause de l'explosion n'est donc pas encore connue. Selon les pompiers, il s'agirait d'une fuite de gaz.

Le parquet de Bruxelles estime ce dimanche que l'explosion a bien été provoquée par "un problème avec les canalisations de gaz". "Aucun élément ne confirme une intention criminelle ou l'intervention de tiers", stipule encore le parquet dans un communiqué de presse diffusé dimanche.

"La fuite de gaz n'a pas été retrouvée, vu l'état dans lequel les bâtiments se trouvent", indique encore le ministère public.

La circulation Stib est perturbée.

Le corps d'un homme a été retrouvé dans les décombres de la maison qui a explosé samedi, chaussée de Waterloo à Saint-Gilles, confirme samedi soir le parquet. La victime a été retrouvée vers 22h00, mais son identification n'a pas encore eu lieu. Le parquet ne peut donc encore donner d'information concernant son idendité. Une explosion suivie d'un incendie a touché, samedi vers 16h00, une maison de la chaussée de Waterloo à Saint-Gilles (Bruxelles). Sept personnes ont été blessées, dont trois blessés graves dont deux enfants âgés de 15 et 2 ans. Un homme dont l'état était critique est finalement hors de danger, a indiqué samedi soir le parquet de Bruxelles. Deux maisons sont fortement endommagées et plusieurs étages se sont effondrés. Le parquet s'est rendu sur place et a désigné un expert incendie et explosion afin de déterminer la cause de l'explosion. Vu le risque d'effondrement, l'expert pourra seulement entamer son examen des lieux demain. La cause de l'explosion n'est donc pas encore connue. Selon les pompiers, il s'agirait d'une fuite de gaz. Le parquet de Bruxelles estime ce dimanche que l'explosion a bien été provoquée par "un problème avec les canalisations de gaz". "Aucun élément ne confirme une intention criminelle ou l'intervention de tiers", stipule encore le parquet dans un communiqué de presse diffusé dimanche."La fuite de gaz n'a pas été retrouvée, vu l'état dans lequel les bâtiments se trouvent", indique encore le ministère public.La circulation Stib est perturbée.