Samedi soir, l'informateur s'est rendu à Anvers pour y rencontrer le président de la N-VA. Rien n'a filtré de leurs discussions mais, selon Peter De Roover, la réunion n'a pas permis de rapprocher les points de vue des 2 partis.

"Il y a 2 semaines, Paul Magnette a été chargé par le roi de chercher une solution dans le cadre de la formation du gouvernement fédéral. Demain/lundi, il doit retourner au Palais et ainsi, il ne devra pas dire qu'il n'a pas rencontré le plus grand parti de Flandre", a pointé Peter De Roover selon qui le président du PS, mis sous pression par le PTB, veut une coalition la plus à gauche possible.

Samedi soir, l'informateur s'est rendu à Anvers pour y rencontrer le président de la N-VA. Rien n'a filtré de leurs discussions mais, selon Peter De Roover, la réunion n'a pas permis de rapprocher les points de vue des 2 partis. "Il y a 2 semaines, Paul Magnette a été chargé par le roi de chercher une solution dans le cadre de la formation du gouvernement fédéral. Demain/lundi, il doit retourner au Palais et ainsi, il ne devra pas dire qu'il n'a pas rencontré le plus grand parti de Flandre", a pointé Peter De Roover selon qui le président du PS, mis sous pression par le PTB, veut une coalition la plus à gauche possible.