Avec ce record de transfèrements en 2021, la Belgique se trouve désormais dans le top des pays européens en nombre absolu, malgré une population carcérale relativement plus faible. Les pays vers lesquels la plupart des transfèrements ont été effectués sont les Pays-Bas, la France, la Roumanie, la Pologne, la Bulgarie et l'Italie.

Le record de détenus transférés en 2021 est notamment dû au rattrapage du retard, enregistré en 2020, à la suite du coronavirus. Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne entend d'ailleurs miser sur un plus grand nombre de transfèrements à l'avenir. En 2021, la justice a réalisé le 500e transfèrement depuis 2013, date à laquelle la législation a prévu que les condamnés non belges peuvent être renvoyés dans leur pays d'origine sans leur consentement.

En 2019, il y avait eu 86 transfèrements.

Avec ce record de transfèrements en 2021, la Belgique se trouve désormais dans le top des pays européens en nombre absolu, malgré une population carcérale relativement plus faible. Les pays vers lesquels la plupart des transfèrements ont été effectués sont les Pays-Bas, la France, la Roumanie, la Pologne, la Bulgarie et l'Italie. Le record de détenus transférés en 2021 est notamment dû au rattrapage du retard, enregistré en 2020, à la suite du coronavirus. Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne entend d'ailleurs miser sur un plus grand nombre de transfèrements à l'avenir. En 2021, la justice a réalisé le 500e transfèrement depuis 2013, date à laquelle la législation a prévu que les condamnés non belges peuvent être renvoyés dans leur pays d'origine sans leur consentement. En 2019, il y avait eu 86 transfèrements.