Le moment est donc historiquement délicat pour un PS qui a récolté, le 26 mai, le plus mauvais résultat de son histoire, et pour un président en partance.

De quoi donc inciter les éminences socialistes à la discrétion. " Ce n'est pas le moment d'aller manger avec des journalistes ! ", a même lancé l'illustre Montois au moment d'ouvrir les débats du bureau. Sacré coup dur pour l'Horeca bruxellois.