Près de 16.000 nouveaux candidats ont rejoint les listes en Wallonie et à Bruxelles, soit 66% des renouvellements des personnalités.

En Wallonie, le taux de renouvellement des candidats est de 66,3% par rapport à 2012. Un chiffre similaire à celui de Bruxelles, où 68,8% des prétendants n'étaient pas sur les listes il y a six ans.

"C'est une particularité des élections communales car elles sont une porte d'entrée en politique pour beaucoup de citoyens", commente Émilie Van Haute, politologue à l'ULB.

Par contre, le renouvellement tombe à 30% en début de liste. Ceux qui sont actifs au sein des administrations communales: les bourgmestres, les membres des collèges échevinaux et les conseillers communaux, ainsi que les présidents de CPAS, obtiennent généralement les meilleures places. Les élus communaux sortants représentent 10% des candidats à Bruxelles et 16% en Wallonie.

"Les partis ont envie de faire des voix. Ils capitalisent sur les candidats connus susceptibles de faire le meilleur score", explique encore Mme Van Haute.