"En aucun cas le cdH ne veut contribuer à la mise en place d'un gouvernement avec la N-VA. Notre souhait est d'unir les forces francophones et les autres forces flamandes pour que la N-VA soit sur le banc de touche", a-t-il ajouté.

"Le 26 mai, le choix sera clair: ou les Flamands seront dirigés pendant les 5 prochaines années par un front francophone rouge-vert, complété des chrétiens démocrates, ou les Flamands votent pour que la N-VA soit suffisamment forte pour éviter cette situation", a affirmé la N-VA.