Ce qui est établi, c'est que les enfants ne devront plus rester confinés. Crèches et écoles devront dans la mesure du possible rester ouvertes. Plus sûre, cette stratégie devrait aussi permettre aux parents de travailler à domicile dans une plus large mesure. Si ces établissements doivent néanmoins fermer au plus fort d'un nouveau pic d'épidémie, ils devraient aussi être les premiers à rouvrir.

Les experts déterminent en outre quelles entreprises devraient être les premières à fermer. Ils favorisent le principe de "dernier arrivé, premier sorti". Les évènements sportifs et culturels seraient donc les premiers à fermer, suivis pas les magasins, puis l'horeca et, enfin, les magasins et entreprises qui n'ont pas de contact avec les consommateurs.

Par ailleurs, la taille des bulles autorisées serait aussi adaptée.

L'aspect innovant de cette approche est qu'un resserrement des mesures ne serait pas nécessairement applicable à tout le pays. Celles-ci devraient être aussi ciblées que possible, suggèrent les experts. Toutefois, ne concentrer les mesures qu'à de petites zones n'est pas non plus souhaitable. Si bien que le niveau provincial semble être le compromis le plus adapté.

Ce qui est établi, c'est que les enfants ne devront plus rester confinés. Crèches et écoles devront dans la mesure du possible rester ouvertes. Plus sûre, cette stratégie devrait aussi permettre aux parents de travailler à domicile dans une plus large mesure. Si ces établissements doivent néanmoins fermer au plus fort d'un nouveau pic d'épidémie, ils devraient aussi être les premiers à rouvrir. Les experts déterminent en outre quelles entreprises devraient être les premières à fermer. Ils favorisent le principe de "dernier arrivé, premier sorti". Les évènements sportifs et culturels seraient donc les premiers à fermer, suivis pas les magasins, puis l'horeca et, enfin, les magasins et entreprises qui n'ont pas de contact avec les consommateurs. Par ailleurs, la taille des bulles autorisées serait aussi adaptée. L'aspect innovant de cette approche est qu'un resserrement des mesures ne serait pas nécessairement applicable à tout le pays. Celles-ci devraient être aussi ciblées que possible, suggèrent les experts. Toutefois, ne concentrer les mesures qu'à de petites zones n'est pas non plus souhaitable. Si bien que le niveau provincial semble être le compromis le plus adapté.