Il portera sur les éléments, qualifiés de mensonge par l'opposition, nés de la dissimulation de l'existence de vols vers Khartoum - entre-temps annulés - visant à expulser au moins un ressortissant soudanais au cours du mois de janvier.

Theo Francken (N-VA) a indiqué avoir dissimulé l'annulation de ce vol afin de ne pas créer d'"appel d'air" de la communauté soudanaise en Belgique. Préalablement, il avait qualifié d'"absurdes" les propos du Premier ministre Charles Michel (MR) qui avait annoncé la suspension des expulsions vers Khartoum d'ici la fin janvier, arguant du fait qu'aucun n'était prévu à cette échéance. M. Francken avait ensuite présenté des excuses au Premier ministre.

Pour l'opposition, le secrétaire d'Etat N-VA a "menti" et sali les institutions en s'en prenant au Premier ministre.

Le président de la N-VA, Bart De Waver, a dit soutenir son secrétaire d'Etat à 100%.

Il portera sur les éléments, qualifiés de mensonge par l'opposition, nés de la dissimulation de l'existence de vols vers Khartoum - entre-temps annulés - visant à expulser au moins un ressortissant soudanais au cours du mois de janvier. Theo Francken (N-VA) a indiqué avoir dissimulé l'annulation de ce vol afin de ne pas créer d'"appel d'air" de la communauté soudanaise en Belgique. Préalablement, il avait qualifié d'"absurdes" les propos du Premier ministre Charles Michel (MR) qui avait annoncé la suspension des expulsions vers Khartoum d'ici la fin janvier, arguant du fait qu'aucun n'était prévu à cette échéance. M. Francken avait ensuite présenté des excuses au Premier ministre. Pour l'opposition, le secrétaire d'Etat N-VA a "menti" et sali les institutions en s'en prenant au Premier ministre. Le président de la N-VA, Bart De Waver, a dit soutenir son secrétaire d'Etat à 100%.