Les six membres de l'armée ont été réquisitionné sur ordre de l'administration de la Commission communautaire commune de Bruxelles. Lors d'une visite sur place organisée lundi midi à la suite de la mention d'un cas de Covid-19 dans cette institution, la cellule compétente d'Iriscare accompagnée de MSF a constaté que seuls trois membres du personnel étaient présents sur place pour s'occuper de 71 résidents, a indiqué mercredi midi le ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron.

Les propos du ministre bruxellois ont été corroborés, par le ministre de la Défense, Philippe Goffin (MR) lors d'une réunion en videocoférence de la commission ad-hoc de la Chambre. Selon celui-ci, la Défense est déjà intervenue en appui du secteur civils dans de maisons de repos touchées par le coronavirus à Jette, en Région bruxelloise, et à Lustin, dans la commune de Profondeville, en province de Namur, et se tient disponible pour des interventions supplémentaires.

Selon M. Maron (Ecolo), l'administration de la Commission commmunautaire commune (CCC) a été informée vendredi dernier de l'existence d'un cas de Covid-19 avéré dans la Maison de Repos Archambeau, située à Jette. Une équipe d'iriscare et de MSF s'est rendue sur place lundi midi où elle a constaté que le nombre de cas était passé à six et qu'il n'y avait sur place que trois membres du personnel pour assurer les soins et l'hébergement de 71 résidents. La réquisition de l'armée par l'administration bruxelloise compétente a été effectuée dans la foulée. Après évaluation de la situation et des besoins, mardi, l'armée à envoyé un renfort de six militaires soignants.

Interrogé par la RTBF, la directrice du home, Morgane Daniel, a souligné qu'elle ne pouvait plus compter que sur 10 membres du personnel sur 50 pour 81 résidents. Selon elle, la Maison de Repos a dénombré sept décès liés au Covid-19 depuis le début de la crise, trois cas avérés actuellement et 13 suspicions.

Selon le ministre Maron, d'autres Maisons de Repos sont dans une situation difficile à Bruxelles sans atteindre le niveau critique du home Archambeau. Les services de la Cocom et d'Iriscare sont sur la brêche pour renforcer les équipes, à l'aide de soignants volontaires qui se sont manifestés auprès d'Iriscare. Un infirmier en chef mobile sera désigné pour organiser ce renfort. Mais le tout doit reposer sur un cadre même lorsqu'il s'agit de personnel volontaire et bénévole, ce qui n'est pas simple.

Les six membres de l'armée ont été réquisitionné sur ordre de l'administration de la Commission communautaire commune de Bruxelles. Lors d'une visite sur place organisée lundi midi à la suite de la mention d'un cas de Covid-19 dans cette institution, la cellule compétente d'Iriscare accompagnée de MSF a constaté que seuls trois membres du personnel étaient présents sur place pour s'occuper de 71 résidents, a indiqué mercredi midi le ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron.Les propos du ministre bruxellois ont été corroborés, par le ministre de la Défense, Philippe Goffin (MR) lors d'une réunion en videocoférence de la commission ad-hoc de la Chambre. Selon celui-ci, la Défense est déjà intervenue en appui du secteur civils dans de maisons de repos touchées par le coronavirus à Jette, en Région bruxelloise, et à Lustin, dans la commune de Profondeville, en province de Namur, et se tient disponible pour des interventions supplémentaires. Selon M. Maron (Ecolo), l'administration de la Commission commmunautaire commune (CCC) a été informée vendredi dernier de l'existence d'un cas de Covid-19 avéré dans la Maison de Repos Archambeau, située à Jette. Une équipe d'iriscare et de MSF s'est rendue sur place lundi midi où elle a constaté que le nombre de cas était passé à six et qu'il n'y avait sur place que trois membres du personnel pour assurer les soins et l'hébergement de 71 résidents. La réquisition de l'armée par l'administration bruxelloise compétente a été effectuée dans la foulée. Après évaluation de la situation et des besoins, mardi, l'armée à envoyé un renfort de six militaires soignants. Interrogé par la RTBF, la directrice du home, Morgane Daniel, a souligné qu'elle ne pouvait plus compter que sur 10 membres du personnel sur 50 pour 81 résidents. Selon elle, la Maison de Repos a dénombré sept décès liés au Covid-19 depuis le début de la crise, trois cas avérés actuellement et 13 suspicions. Selon le ministre Maron, d'autres Maisons de Repos sont dans une situation difficile à Bruxelles sans atteindre le niveau critique du home Archambeau. Les services de la Cocom et d'Iriscare sont sur la brêche pour renforcer les équipes, à l'aide de soignants volontaires qui se sont manifestés auprès d'Iriscare. Un infirmier en chef mobile sera désigné pour organiser ce renfort. Mais le tout doit reposer sur un cadre même lorsqu'il s'agit de personnel volontaire et bénévole, ce qui n'est pas simple.