Le chauffeur du camion, soupçonnant la présence à bord de migrants, a prévenu la police. Le contrôle mené sur une aire de l'autoroute E34 reliant Anvers (Belgique) à Eindhoven (Pays-Bas) a permis de découvrir les 12 hommes, a priori tous adultes. Ils "sont en bonne santé", a précisé à l'AFP une porte-parole de la police fédérale.

Une enquête a été ouverte par le parquet d'Anvers, selon un porte-parole de ce parquet.

Elle devra notamment déterminer si ces migrants cherchaient à passer au Royaume-Uni, et dans quelles conditions ils sont montés dans le camion, vraisemblablement à l'insu du chauffeur.

La Belgique est une voie de passage très empruntée par les migrants et les réseaux de trafiquants qui cherchent à tirer profit de sa proximité du Royaume-Uni.

Un conteneur frigorifique dans lequel ont été découverts les corps de 39 migrants morts, le 23 octobre à l'est de Londres, avait été chargé une dizaine d'heures plus tôt au port de Zeebruges en Belgique.

Parallèlement aux investigations britanniques sur ce drame, le parquet fédéral belge a ouvert une enquête. Il s'agit notamment d'éclaircir quel a été le parcours du conteneur et si les migrants sont montés à bord sur le territoire belge.

La plupart du temps les clandestins cherchant à franchir la Manche sont orientés par les passeurs vers des parkings autoroutiers où ils essaient de se dissimuler de nuit dans des camions se rendant au Royaume-Uni.

Le week-end dernier les autorités belges ont fait état de la découverte, dans deux camions en Belgique, de vingt migrants, tous sains et saufs.