Samedi matin, c'est un pont-passerelle de 38 m de long sur 7 m de large, pesant quelque 160 tonnes, qui a été posé délicatement, avec succès, à l'aide de grues, placées, l'une sur la berge, l'autre sur la voie d'eau, en présence de la ministre Karine Laieux (PS), en charge de Beliris.

Lors de sa mise en service en septembre, cette infrastructure reliera le quai du Hainaut, à hauteur du musée Mima et la Porte de Ninove. D'ici là, on procédera à l'aménagement de ses accès de part et d'autre et à l'aménagement d'une oeuvre-parabole des artistes liégeois Mon colonel et Spit sur les flancs-rambardes du pont. L'oeuvre centrée sur une anguille stylisée sera assortie de messages autour du thème "Il n y a pas que les anguilles qui retournent à la mer" sensibilisant à la nécessité de protéger la voie d'eau, et par-delà, l'environnement.

Dimanche, les manoeuvres délicates reprendront, au quai des Charbonnages et de la rue Locquenghien pour la pose d'un pont-passerelle de 30 mètres de long et 6,15 m de large, pesant 87 tonnes.

Beliris a investi 3,5 millions d'euros pour l'aménagement des deux ouvrages d'art qui seront inaugurés après les vacances d'été. Depuis plusieurs années, Beliris, la Région bruxelloise et l'Europe, à travers les fonds structurels du FEDER, se sont lancées un vaste programme visant à redonner vie à la zone du canal qui a particulièrement souffert du déclin de l'industrie qu'il desservait. Un des points d'attention des autorités publiques qui cherchent à y redynamiser la vie économique et sociale consiste à augmenter, dans la partie centrale, le nombre de points de passages au-dessus du canal, pour créer du lien entre les quartiers des deux rives.

Samedi matin, c'est un pont-passerelle de 38 m de long sur 7 m de large, pesant quelque 160 tonnes, qui a été posé délicatement, avec succès, à l'aide de grues, placées, l'une sur la berge, l'autre sur la voie d'eau, en présence de la ministre Karine Laieux (PS), en charge de Beliris. Lors de sa mise en service en septembre, cette infrastructure reliera le quai du Hainaut, à hauteur du musée Mima et la Porte de Ninove. D'ici là, on procédera à l'aménagement de ses accès de part et d'autre et à l'aménagement d'une oeuvre-parabole des artistes liégeois Mon colonel et Spit sur les flancs-rambardes du pont. L'oeuvre centrée sur une anguille stylisée sera assortie de messages autour du thème "Il n y a pas que les anguilles qui retournent à la mer" sensibilisant à la nécessité de protéger la voie d'eau, et par-delà, l'environnement. Dimanche, les manoeuvres délicates reprendront, au quai des Charbonnages et de la rue Locquenghien pour la pose d'un pont-passerelle de 30 mètres de long et 6,15 m de large, pesant 87 tonnes. Beliris a investi 3,5 millions d'euros pour l'aménagement des deux ouvrages d'art qui seront inaugurés après les vacances d'été. Depuis plusieurs années, Beliris, la Région bruxelloise et l'Europe, à travers les fonds structurels du FEDER, se sont lancées un vaste programme visant à redonner vie à la zone du canal qui a particulièrement souffert du déclin de l'industrie qu'il desservait. Un des points d'attention des autorités publiques qui cherchent à y redynamiser la vie économique et sociale consiste à augmenter, dans la partie centrale, le nombre de points de passages au-dessus du canal, pour créer du lien entre les quartiers des deux rives.