Le parquet fédéral confirme également et précise que les deux suspects sont âgés de 16 et 17 ans, et qu'ils ont été arrêtés à la suite de perquisitions menées le 31 octobre dernier à Eupen et à La Calamine. Cette opération s'inscrit dans le cadre d'une enquête menée par le procureur du Roi d'Eupen, avec le soutien du parquet fédéral.

"Les deux mineurs ont été arrêtés et déférés devant le juge d'instruction et le juge de la jeunesse. Ils ont été placés en institution de protection de la jeunesse (IPPJ)", a précisé le parquet fédéral dans un communiqué jeudi. "Grâce à l'excellente collaboration entre le parquet du procureur du Roi d'Eupen, le parquet fédéral et la Sûreté de l'État, et grâce à la grande qualité du travail des polices judiciaires fédérales d'Eupen et de Liège, une intervention rapide a pu être exécutée et d'éventuels faits délictueux ont pu être prévenus."

Le parquet a ajouté qu'il ne communiquerait pas d'autres informations sur ce dossier afin de protéger la vie privée et l'évolution psycho-sociale des deux mineurs.

Selon des informations obtenues par la RTBF, les deux jeunes suspects ont enregistré une vidéo d'allégeance à l'organisation État Islamique et ont projeté une agression à l'arme blanche contre des policiers.

Les interpellations à Eupen sont "une preuve que le danger n'est pas écarté"

"Cette affaire montre que nos services de sécurité sont alertes, mais prouve aussi que le danger n'est certainement pas écarté", a réagi jeudi le cabinet du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne, après l'interpellation de deux mineurs d'âge à Eupen.

Le parquet fédéral confirme également et précise que les deux suspects sont âgés de 16 et 17 ans, et qu'ils ont été arrêtés à la suite de perquisitions menées le 31 octobre dernier à Eupen et à La Calamine. Cette opération s'inscrit dans le cadre d'une enquête menée par le procureur du Roi d'Eupen, avec le soutien du parquet fédéral."Les deux mineurs ont été arrêtés et déférés devant le juge d'instruction et le juge de la jeunesse. Ils ont été placés en institution de protection de la jeunesse (IPPJ)", a précisé le parquet fédéral dans un communiqué jeudi. "Grâce à l'excellente collaboration entre le parquet du procureur du Roi d'Eupen, le parquet fédéral et la Sûreté de l'État, et grâce à la grande qualité du travail des polices judiciaires fédérales d'Eupen et de Liège, une intervention rapide a pu être exécutée et d'éventuels faits délictueux ont pu être prévenus." Le parquet a ajouté qu'il ne communiquerait pas d'autres informations sur ce dossier afin de protéger la vie privée et l'évolution psycho-sociale des deux mineurs.Selon des informations obtenues par la RTBF, les deux jeunes suspects ont enregistré une vidéo d'allégeance à l'organisation État Islamique et ont projeté une agression à l'arme blanche contre des policiers."Cette affaire montre que nos services de sécurité sont alertes, mais prouve aussi que le danger n'est certainement pas écarté", a réagi jeudi le cabinet du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne, après l'interpellation de deux mineurs d'âge à Eupen.