"Il s'agit d'une regrettable erreur du prestataire chargé de l'expédition des lettres d'invitation qui n'a pas envoyé la bonne version du courrier d'invitation. Celle-ci aurait en effet dû leur donner les informations relatives à l'administration d'une dose supplémentaire", indique jeudi l'Aviq, l'Agence wallonne pour une vie de qualité, en charge de la vaccination au sud du pays.

"Afin de rectifier la situation, l'invitation corrigée pour la dose supplémentaire de vaccin est en cours d'expédition", ajoute-t-elle en assurant que malgré le contenu erroné de ce courrier, le code qui y est renseigné est correct et peut être utilisé pour recevoir la dose supplémentaire en prenant rendez-vous via le site jemevaccine.be ou en allant directement dans une antenne mobile ou un centre de vaccination accessible sans rendez-vous muni de l'invitation.

L'invitation pour la dose supplémentaire envoyée par mail ou SMS ne comporte pour sa part pas d'erreur, précise enfin l'Aviq.

"Il s'agit d'une regrettable erreur du prestataire chargé de l'expédition des lettres d'invitation qui n'a pas envoyé la bonne version du courrier d'invitation. Celle-ci aurait en effet dû leur donner les informations relatives à l'administration d'une dose supplémentaire", indique jeudi l'Aviq, l'Agence wallonne pour une vie de qualité, en charge de la vaccination au sud du pays. "Afin de rectifier la situation, l'invitation corrigée pour la dose supplémentaire de vaccin est en cours d'expédition", ajoute-t-elle en assurant que malgré le contenu erroné de ce courrier, le code qui y est renseigné est correct et peut être utilisé pour recevoir la dose supplémentaire en prenant rendez-vous via le site jemevaccine.be ou en allant directement dans une antenne mobile ou un centre de vaccination accessible sans rendez-vous muni de l'invitation. L'invitation pour la dose supplémentaire envoyée par mail ou SMS ne comporte pour sa part pas d'erreur, précise enfin l'Aviq.