Harold Martin, ancien contractuel de la NSA, poursuivi aux USA pour espionnage, est suspecté d'avoir volé des données classées "top secret". Récemment, un collectif de cybercriminels nommé Shadow Brokers avec lequel M. Martin était en relation a rendu public un document comprenant des centaines d'adresses de serveurs web auraient été piratés et/ou exploités par les logiciels malveillants de la NSA dans une cinquantaine de pays, explique L'Echo.

Trois adresses de serveurs belges y figurent: deux liées à la Vrije Universiteit Brussel (VUB) et une liée à la RTBF. Une grande partie des adresses IP du document sont liées à des universités et d'autres institutions et agences publiques. Du côté de la RTBF, on affirme que le serveur en question n'est plus en fonction depuis un moment.

Harold Martin, ancien contractuel de la NSA, poursuivi aux USA pour espionnage, est suspecté d'avoir volé des données classées "top secret". Récemment, un collectif de cybercriminels nommé Shadow Brokers avec lequel M. Martin était en relation a rendu public un document comprenant des centaines d'adresses de serveurs web auraient été piratés et/ou exploités par les logiciels malveillants de la NSA dans une cinquantaine de pays, explique L'Echo. Trois adresses de serveurs belges y figurent: deux liées à la Vrije Universiteit Brussel (VUB) et une liée à la RTBF. Une grande partie des adresses IP du document sont liées à des universités et d'autres institutions et agences publiques. Du côté de la RTBF, on affirme que le serveur en question n'est plus en fonction depuis un moment.