"Il n'y a pas assez d'argent pour financer la totalité des promesses faites pour les allocations familiales, ce sont des choses qu'on découvre", a déclaré M. Defeyt sur le plateau de l'émission "C'est pas tous les jours dimanche", dénonçant au passage le choix de l'opposition à tous les niveaux de pouvoir posé par le cdH.

"C'est un peu facile de quitter le navire quand des difficultés de cette nature, dans lesquelles on a une responsabilité, se jouent", a lancé l'écologiste, rappelant que le dossier des allocations familiales a été géré par une ministre humaniste.

"On ne va pas faire peur aux gens, les allocations familiales continueront à être payées. Mais ça veut dire qu'avant de commencer, il faut déjà combler un certain nombre de trous", a ensuite précisé l'écologiste.

"Le propos de M. Defeyt est infondé", a rétorqué le président du cdH, Maxime Prévot, également sur RTL-TVI. "Les allocations seront bien payées. Une trajectoire de financement claire a été validée, et ce avec le PS", a-t-il rappelé.

D'après lui, Philippe Defeyt a recours à une "technique assez classique", qui consiste "quand une majorité s'esquisse à faire croire qu'il y a un drame budgétaire pour justifier qu'on aura pas les moyens de financer des promesses complètement surfaites avancées pendant la campagne".

"Il n'y a pas assez d'argent pour financer la totalité des promesses faites pour les allocations familiales, ce sont des choses qu'on découvre", a déclaré M. Defeyt sur le plateau de l'émission "C'est pas tous les jours dimanche", dénonçant au passage le choix de l'opposition à tous les niveaux de pouvoir posé par le cdH. "C'est un peu facile de quitter le navire quand des difficultés de cette nature, dans lesquelles on a une responsabilité, se jouent", a lancé l'écologiste, rappelant que le dossier des allocations familiales a été géré par une ministre humaniste. "On ne va pas faire peur aux gens, les allocations familiales continueront à être payées. Mais ça veut dire qu'avant de commencer, il faut déjà combler un certain nombre de trous", a ensuite précisé l'écologiste. "Le propos de M. Defeyt est infondé", a rétorqué le président du cdH, Maxime Prévot, également sur RTL-TVI. "Les allocations seront bien payées. Une trajectoire de financement claire a été validée, et ce avec le PS", a-t-il rappelé. D'après lui, Philippe Defeyt a recours à une "technique assez classique", qui consiste "quand une majorité s'esquisse à faire croire qu'il y a un drame budgétaire pour justifier qu'on aura pas les moyens de financer des promesses complètement surfaites avancées pendant la campagne".