C'est ce problème dont l'origine n'est actuellement pas précisée qui fait que les numéros d'urgence sont, entre autres, indisponibles dans de nombreuses zones de secours.

Peu avant 16h00 vendredi, l'entreprise renseignait via sa page sur le réseau social Facebook un "problème technique" rendant ses centres d'appels "difficilement accessibles".

"Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour rétablir la situation normale le plus rapidement possible", ajoute Proximus, qui s'excuse par ailleurs "pour le dérangement".

La panne est confirmée peu avant 17h00 par un porte-parole de la compagnie, contacté par Belga, qui évoque une perturbation en cours du "réseau fixe". Sur les réseaux sociaux, l'entreprise évoque systématiquement une "perturbation générale" dont Proximus est incapable de prédire la durée.

Appelez directement l'hôpital ou la police

Les numéros téléphoniques d'urgence, notamment le 100 et 112 (secours), et le 101 (police), sont, vendredi après-midi, injoignables pour de nombreux citoyens belges. Il en est de même pour le numéro à utiliser pour joindre un médecin généraliste de garde, le 1733 (aide médicale non urgente). En raison d'une perturbation de grande ampleur sur le réseau fixe Proximus, auquel sont reliés ces services, les numéros d'urgence sont, depuis le milieu de l'après-midi, uniquement joignables par un poste fixe Proximus, selon la compagnie, et pas depuis un téléphone mobile ou un poste fixe d'un autre opérateur.

La durée de la perturbation n'est pas prévisible, selon l'entreprise. La DG Sécurité civile du SPF Intérieur indique dans l'après-midi que ceux qui ont besoin d'appeler les secours ou la police, en raison d'un incendie en cours ou d'une urgence médicale, peuvent, s'ils ne parviennent pas à faire usage du 100, 101 ou 112, prendre directement contact avec un hôpital proche de chez eux, leur zone de police locale ou les pompiers, en fonction de leurs besoins.

S'il est question de vie ou de mort, un SMS aux centrales d'urgence est conseillé, au numéro 8112, avec précision du lieu de l'incident, du type d'urgence et de l'intervention nécessaire: ambulance, pompier ou police. "Tout est mis en oeuvre par les opérateurs télécom pour identifier et résoudre rapidement le problème", ajoute la DG.

Les provinces, zones de police et de secours du pays communiquent au compte-gouttes d'autres numéros locaux disponibles (si les numéros d'urgence habituels ne fonctionnent pas):

- Bruxelles: le dispatching policier de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles est joignable au 0479/50.06.07

- Luxembourg: les centres d'appels d'urgence peuvent être contactés via le 0489/60.70.69 ou le 0492/72.62.80

- Liège: la zone de police de Liège est joignable au 0474/872643, 0475/840411, 0476/605117 ou 0476/605127

- Namur: pour une ambulance ou les pompiers, les numéros 0473/86 35 18 ou 0473/86 35 19 ou 0470/71 18 43 sont disponibles en cas d'extrême urgence. Pour la police: 0473/58 09 67 ou 0473/58 09 78 ou 0473/58 09 71

C'est ce problème dont l'origine n'est actuellement pas précisée qui fait que les numéros d'urgence sont, entre autres, indisponibles dans de nombreuses zones de secours.Peu avant 16h00 vendredi, l'entreprise renseignait via sa page sur le réseau social Facebook un "problème technique" rendant ses centres d'appels "difficilement accessibles". "Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour rétablir la situation normale le plus rapidement possible", ajoute Proximus, qui s'excuse par ailleurs "pour le dérangement".La panne est confirmée peu avant 17h00 par un porte-parole de la compagnie, contacté par Belga, qui évoque une perturbation en cours du "réseau fixe". Sur les réseaux sociaux, l'entreprise évoque systématiquement une "perturbation générale" dont Proximus est incapable de prédire la durée. Les numéros téléphoniques d'urgence, notamment le 100 et 112 (secours), et le 101 (police), sont, vendredi après-midi, injoignables pour de nombreux citoyens belges. Il en est de même pour le numéro à utiliser pour joindre un médecin généraliste de garde, le 1733 (aide médicale non urgente). En raison d'une perturbation de grande ampleur sur le réseau fixe Proximus, auquel sont reliés ces services, les numéros d'urgence sont, depuis le milieu de l'après-midi, uniquement joignables par un poste fixe Proximus, selon la compagnie, et pas depuis un téléphone mobile ou un poste fixe d'un autre opérateur. La durée de la perturbation n'est pas prévisible, selon l'entreprise. La DG Sécurité civile du SPF Intérieur indique dans l'après-midi que ceux qui ont besoin d'appeler les secours ou la police, en raison d'un incendie en cours ou d'une urgence médicale, peuvent, s'ils ne parviennent pas à faire usage du 100, 101 ou 112, prendre directement contact avec un hôpital proche de chez eux, leur zone de police locale ou les pompiers, en fonction de leurs besoins. S'il est question de vie ou de mort, un SMS aux centrales d'urgence est conseillé, au numéro 8112, avec précision du lieu de l'incident, du type d'urgence et de l'intervention nécessaire: ambulance, pompier ou police. "Tout est mis en oeuvre par les opérateurs télécom pour identifier et résoudre rapidement le problème", ajoute la DG.Les provinces, zones de police et de secours du pays communiquent au compte-gouttes d'autres numéros locaux disponibles (si les numéros d'urgence habituels ne fonctionnent pas): - Bruxelles: le dispatching policier de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles est joignable au 0479/50.06.07- Luxembourg: les centres d'appels d'urgence peuvent être contactés via le 0489/60.70.69 ou le 0492/72.62.80- Liège: la zone de police de Liège est joignable au 0474/872643, 0475/840411, 0476/605117 ou 0476/605127 - Namur: pour une ambulance ou les pompiers, les numéros 0473/86 35 18 ou 0473/86 35 19 ou 0470/71 18 43 sont disponibles en cas d'extrême urgence. Pour la police: 0473/58 09 67 ou 0473/58 09 78 ou 0473/58 09 71