Selon Het Laatste Nieuws, les enfants de la classe de quatrième primaire ont dû sortir un à un et raconter aux policiers ce qu'ils savaient du vol. "Les enfants étaient totalement bouleversés", racontent plusieurs parents.

La directrice, qui a elle-même contacté la police, a déclaré dans une lettre adressée aux parents que "les enfants avaient eu plusieurs occasions de rendre les effets volés."

La police a indiqué que huit enfants avaient déjà interrogés et que les neuf autres le seraient mardi. Certains parents ont demandé à assister aux entretiens ou un soutien psychologique pour l'enfant.

Le bourgmestre, Ignace Dereeper, a qualifié l'affaire de "scandaleuse" et a promis de s'en mêler. La direction, la police et le bourgmestre ont entamé à 11h30 une réunion afin de déterminer les suites à donner à l'enquête.

Levif.be avec Belga

Selon Het Laatste Nieuws, les enfants de la classe de quatrième primaire ont dû sortir un à un et raconter aux policiers ce qu'ils savaient du vol. "Les enfants étaient totalement bouleversés", racontent plusieurs parents. La directrice, qui a elle-même contacté la police, a déclaré dans une lettre adressée aux parents que "les enfants avaient eu plusieurs occasions de rendre les effets volés." La police a indiqué que huit enfants avaient déjà interrogés et que les neuf autres le seraient mardi. Certains parents ont demandé à assister aux entretiens ou un soutien psychologique pour l'enfant. Le bourgmestre, Ignace Dereeper, a qualifié l'affaire de "scandaleuse" et a promis de s'en mêler. La direction, la police et le bourgmestre ont entamé à 11h30 une réunion afin de déterminer les suites à donner à l'enquête. Levif.be avec Belga