Il faut un appareillage spécial, très coûteux dont seuls les gemmologues sont équipés. Plus le diamant synthétique est gros, moins le coût par carat est éle...

Il faut un appareillage spécial, très coûteux dont seuls les gemmologues sont équipés. Plus le diamant synthétique est gros, moins le coût par carat est élevé, ce qui contraste avec un diamant naturel, infiniment plus coûteux. Le député Egbert Lachaert (Open VLD) soutient qu'ils sont souvent vendus l'un pour l'autre... La ministre en charge de la Protection des consommateurs, Nathalie Muylle (CD&V), lui répond que les bijoutiers sont tenus de préciser au client de quel type de diamant il s'agit. Sinon, sanction : amende pénale de 26 à 10 000 euros. Et si l'entreprise est convaincue de mauvaise foi, l'amende peut monter jusqu'à 25 000 euros. Mais le point de contact créé par l'Inspection économique en février 2016 n'aurait encore reçu aucune plainte pour tromperie...M. La.