" Aucune excuse, ni explication ni guidance des voyageurs, livrés à eux-mêmes, à cette heure tardive ! " s'insurge la députée Anne-Catherine Goffinet (CDH). ...

" Aucune excuse, ni explication ni guidance des voyageurs, livrés à eux-mêmes, à cette heure tardive ! " s'insurge la députée Anne-Catherine Goffinet (CDH). Le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR), a voulu remettre l'histoire sur les rails. Tout en reconnaissant que le nombre de trains supprimés avait été de 26 626 en 2018, contre 19 557 en 2017 et 38 041 en 2016, il a indiqué la procédure suivie en cas d'annulation. En décembre dernier, les voyageurs en rade à Bruxelles-Central ont été " canalisés " vers Bruxelles-Nord. Ils y ont été accueillis par le sous-chef de gare qui a rédigé des bons de taxi. Idem à Bruxelles-Schuman et Bruxelles-Luxembourg, où la permanence SNCB a rédigé des bons de taxi pour aider les voyageurs à atteindre leur destination finale. M. La.