Depuis que le gouvernement a arrêté son choix sur Didier Reynders pour la Commission européenne, les spéculations sur l'identité du nouveau Premier ministre vont bon train. S'il doit être membre du MR, tous les regards se tournent vers Sophie Wilmès. Elle est actuellement ministre du Budget, et est considérée comme une confidente de Charles Michel. Si un nouveau gouvernement n'a pas été formé avant le départ de Charles Michel, elle pourrait devenir la première femme Première ministre du pays.

Depuis le départ Didier Reynders et Charles Michel, il ne reste plus grand monde de la toute première coalition suédoise de 2014. Il ne reste plus que le vice-premier ministre libéral Alexander De Croo et de la ministre de la Santé publique Maggie De Block. Pour l'instant, on ignore leurs projets, tout comme ceux de la présidente de l'Open VLD Gwendolyn Rutten.

Au CD&V, on entend le nom de Koen Geens, mais le parti, qui a récemment vu Kris Peeters partir pour le Parlement européen, adopte une attitude attentiste et s'abstient de faire des prédictions.

Reste à voir si la formation fédérale peut passer à la vitesse supérieure alors que Didier Reynders se prépare à son départ. Les commissaires désignés sont soumis à un "examen" avant leur nomination, au cours duquel ils sont interrogés sur leurs projets. "Nous verrons comment tout cela sera organisé dans les mois à venir", a déclaré Reynders samedi soir au sujet de sa mission d'informateur.