La probabilité est réelle que le déficit budgétaire s'élèvera à cinq milliards de plus en 2019 que prévu par le gouvernement Michel. C'est ce que montrent les chiffres du Bureau fédéral du Plan. Les responsables politiques visaient un déficit budgétaire de 0,7%, mais cela représentera vraisemblablement 1,8% du produit intérieur brut. Cela signifie un trou d'au moins 8,2 milliards en 2019. Knack a demandé à Michel Maus, professeur de droit fiscal à la Vrije Universiteit Brussel, où le bât blesse. "Je ne suis pas seulement déçu, je suis particulièrement inquiet pour l'avenir", dit Maus.
...