"Partout où on pourra le faire, ma préférence ira à des alliances avec le cdH et Ecolo. Parce que je pense qu'il est temps d'avoir une force politique capable de renverser les accords privilégiés entre le MR et le PS qui se dessinent dans de nombreux endroits", assure le patron de DéFI dans une interview à l'Echo.

Que ce soit en province de Liège, dans celle du Hainaut, à la ville de Bruxelles, "MR et PS s'entendent toujours pour se partager le pouvoir", dénonce le député-bourgmestre de Woluwé-Saint-Lambert pour qui "c'est DéFI qui a la capacité de contester ces alliances".

Interrogé sur le récent appel du président du PS Elio Di Rupo à DéFI pour former des alliances progressistes, Olivier Maingain lui adresse une fin de non-recevoir sans équivoque.

"Je lui réponds que partout où nous pourrons nous passer du PS et du MR, nous le ferons".

"Partout où on pourra le faire, ma préférence ira à des alliances avec le cdH et Ecolo. Parce que je pense qu'il est temps d'avoir une force politique capable de renverser les accords privilégiés entre le MR et le PS qui se dessinent dans de nombreux endroits", assure le patron de DéFI dans une interview à l'Echo. Que ce soit en province de Liège, dans celle du Hainaut, à la ville de Bruxelles, "MR et PS s'entendent toujours pour se partager le pouvoir", dénonce le député-bourgmestre de Woluwé-Saint-Lambert pour qui "c'est DéFI qui a la capacité de contester ces alliances". Interrogé sur le récent appel du président du PS Elio Di Rupo à DéFI pour former des alliances progressistes, Olivier Maingain lui adresse une fin de non-recevoir sans équivoque. "Je lui réponds que partout où nous pourrons nous passer du PS et du MR, nous le ferons".