De nouveaux objets, provenant du canal Bruxelles-Charleroi, ont été récemment remis aux enquêteurs dans le dossier des Tueries du Brabant, avait indiqué mercredi soir à Belga le procureur général de Liège.

"Les Tueries du Brabant" désignent une longue série de crimes, et plus spécialement de braquages sanglants, qui ont endeuillé la Belgique entre 1982 et 1985 et qui ont coûté la vie à 28 personnes. Plusieurs hypothèses ont été formulées (grand banditisme, tentative de déstabilisation de l'Etat...) pour expliquer la série de crimes mais l'affaire reste, plus de 30 ans après les derniers faits, non-élucidée.

De nouveaux objets, provenant du canal Bruxelles-Charleroi, ont été récemment remis aux enquêteurs dans le dossier des Tueries du Brabant, avait indiqué mercredi soir à Belga le procureur général de Liège. "Les Tueries du Brabant" désignent une longue série de crimes, et plus spécialement de braquages sanglants, qui ont endeuillé la Belgique entre 1982 et 1985 et qui ont coûté la vie à 28 personnes. Plusieurs hypothèses ont été formulées (grand banditisme, tentative de déstabilisation de l'Etat...) pour expliquer la série de crimes mais l'affaire reste, plus de 30 ans après les derniers faits, non-élucidée.