IlIl commence ce samedi et durera jusqu'aux obsèques. Les drapeaux des bâtiments publics fédéraux seront en berne.

Un groupe de coordination a été mis en place pour organiser les événements. Il associe le Palais royal, la chancellerie du Premier ministre, l'Intérieur, la Défense et les Affaires étrangères.

"La reine Fabiola était une personnalité forte qui a contribué à marquer l'histoire de notre pays. Elle fut avec le roi Baudouin une reine au service de son pays", a souligné M. Michel dans une courte allocution devant la presse.

"Nous retenons son sens de la proximité avec tous nos concitoyens spécialement les plus faibles et les plus démunis. Son engagement pour les arts et la culture fut une autre facette importante de sa vie", a-t-il ajouté.

En arrivant à la réunion, plusieurs ministres ont exprimé leur sympathie voire leur reconnaissance à l'égard de la reine défunte. Les représentants de la N-VA ont évité de se montrer aux journalistes rassemblés devant l'entrée du 16 rue de la Loi.

IlIl commence ce samedi et durera jusqu'aux obsèques. Les drapeaux des bâtiments publics fédéraux seront en berne. Un groupe de coordination a été mis en place pour organiser les événements. Il associe le Palais royal, la chancellerie du Premier ministre, l'Intérieur, la Défense et les Affaires étrangères. "La reine Fabiola était une personnalité forte qui a contribué à marquer l'histoire de notre pays. Elle fut avec le roi Baudouin une reine au service de son pays", a souligné M. Michel dans une courte allocution devant la presse. "Nous retenons son sens de la proximité avec tous nos concitoyens spécialement les plus faibles et les plus démunis. Son engagement pour les arts et la culture fut une autre facette importante de sa vie", a-t-il ajouté. En arrivant à la réunion, plusieurs ministres ont exprimé leur sympathie voire leur reconnaissance à l'égard de la reine défunte. Les représentants de la N-VA ont évité de se montrer aux journalistes rassemblés devant l'entrée du 16 rue de la Loi.