Selon le président des nationalistes flamands, après la chute d'un gouvernement, "il y a des élections dans tous les pays normaux". "Que cela ne se produise pas, ce n'est pas le choix le plus logique", a-t-il ajouté. "Tout peut maintenant être paralysé en faisant coïncider les élections fédérales et régionales. Cela ne se produit dans aucun autre État fédéral, mais c'est ainsi".

La N-VA se montrera "constructive" pour éviter l'immobilisme jusqu'en mai, mais elle avertit qu'elle agira "dans les coulisses, dans la plus grande discrétion".

Selon le président des nationalistes flamands, après la chute d'un gouvernement, "il y a des élections dans tous les pays normaux". "Que cela ne se produise pas, ce n'est pas le choix le plus logique", a-t-il ajouté. "Tout peut maintenant être paralysé en faisant coïncider les élections fédérales et régionales. Cela ne se produit dans aucun autre État fédéral, mais c'est ainsi". La N-VA se montrera "constructive" pour éviter l'immobilisme jusqu'en mai, mais elle avertit qu'elle agira "dans les coulisses, dans la plus grande discrétion".