Mardi, les informateurs Joachim Coens (CD&V) et George-Louis Bouchez (MR) se rendent pour leur rapport final chez le Roi. Les multiples réunions entre PS et N-VA, sous leur direction, ne semblent pas avoir débouché sur de grandes avancées, en tout cas si l'on en croit les déclarations récentes de figures socialistes (entre autres Ahmed Laaouej durant le week-end).

Tandis que les plus grands partis flamand et francophone continuent de se renvoyer le ballon, les chrétiens démocrates du CD&V répètent l'importance pour eux de tenter une formule avec une majorité côté flamand, et donc avec la N-VA. "Je leur en suis reconnaissant", a commenté Bart De Wever lundi. "Je ne peux pas dire la même chose de tous les partenaires", ajoute-t-il dans une critique à peine voilée de l'attitude de l'Open Vld, qui est en coalition avec la N-VA et le CD&V dans le gouvernement flamand.

Reste à savoir ce que décidera le Roi mardi, quelle personnalité il chargera d'une délicate mission à la suite du duo Bouchez-Coens. Est-ce que ce sera au tour de Bart De Wever, comme le veut un scénario régulièrement évoqué ces derniers jours?

"Pas de commentaire" à ce sujet du côté du principal intéressé, qui répète que c'est le Palais qui décidera.

Mardi, les informateurs Joachim Coens (CD&V) et George-Louis Bouchez (MR) se rendent pour leur rapport final chez le Roi. Les multiples réunions entre PS et N-VA, sous leur direction, ne semblent pas avoir débouché sur de grandes avancées, en tout cas si l'on en croit les déclarations récentes de figures socialistes (entre autres Ahmed Laaouej durant le week-end). Tandis que les plus grands partis flamand et francophone continuent de se renvoyer le ballon, les chrétiens démocrates du CD&V répètent l'importance pour eux de tenter une formule avec une majorité côté flamand, et donc avec la N-VA. "Je leur en suis reconnaissant", a commenté Bart De Wever lundi. "Je ne peux pas dire la même chose de tous les partenaires", ajoute-t-il dans une critique à peine voilée de l'attitude de l'Open Vld, qui est en coalition avec la N-VA et le CD&V dans le gouvernement flamand. Reste à savoir ce que décidera le Roi mardi, quelle personnalité il chargera d'une délicate mission à la suite du duo Bouchez-Coens. Est-ce que ce sera au tour de Bart De Wever, comme le veut un scénario régulièrement évoqué ces derniers jours? "Pas de commentaire" à ce sujet du côté du principal intéressé, qui répète que c'est le Palais qui décidera.